• Pour la gratuité des transports

    La gratuité des transports publics s’est invitée dans la campagne pour les élections municipales.

    Cette question reste toujours d'actualité

     

    C’est une très bonne occasion pour relancer cette proposition, même si nous savons que c’est la CODAH qui gère le réseau.

    Des positions se sont déjà exprimées localement :

    *La droite et Edouard Philippe augmentent les tarifs en avril, au lendemain du 2ème tour.

    *Le PS et Camille Galap proposait la gratuité du tram le week-end, qu’en est-il aujourd’hui avec l’accord signé avec EELV et le PRG ?

    * Le PC proposait le ticket à l’unité à un euro et, depuis l’accord local entre les composantes du Front De Gauche de décembre 2013, d’aller vers la gratuité. Les Jeunesses Communistes au Havre, le PC et les JC de Rouen se mobilisent depuis longtemps pour la gratuité.

    *Au Havre, en 2012, un collectif a développé cette campagne et demandé qu’un débat s’ouvre avec entre collectivités territoriales, représentants des patrons, des salariés et des usagers sans qu’il n’y ait jamais eu de réponse. Ce collectif regroupait les principaux syndicats (CGT, CFDT, FSU, Solidaires, Unef), des partis membres du FdG comme le Parti de Gauche, Ensemble et d’autres comme le NPA et les Décroissants.

    *En France, plus d’une vingtaine de villes ont des transports gratuits, avec des maires de tous bords politiques.

    Pourquoi la gratuité ?

    Efficace pour la lutte contre la pollution atmosphérique et sonore en diminuant le trafic des véhicules individuels, en mettant en place des parkings relais (vélo/bus/tram/covoiturage) à des points-clés.

    Juste car la population de l’agglomération sera à égalité dans l’utilisation des moyens de transports. Elle se fera non plus en fonction de ses moyens mais en fonction de ses besoins. Par exemple, aujourd’hui, un étudiant paie plus cher qu’un salarié bénéficiant d’une carte transport payée à 50% par son employeur.

    Créatrice d’emplois ; lors du choix de la gratuité dans des villes comme Aubagne, Châteauroux, Compiègne, Castres, Libourne, Gap, Figeac,… le trafic à beaucoup augmenté et donc l’effectif des conducteurs. Les contrôleurs deviennent médiateurs. Les rames du tram peuvent passer de 2 à 3 voitures, les quais aux arrêts étant déjà prévus à cet effet.

    Augmente le pouvoir d’achat immédiatement par l’économie réalisée ; 150€ l’an pour les plus démunis, 250€ pour les jeunes, jusqu’à 400€ pour un sénior imposable !

    Améliore la vie sociale, tant pour le travail et sa recherche, les loisirs, les études. L’ambiance dans les bus s’en trouve plus sereine (aujourd’hui, la fraude est estimée à 5% du trafic passager). Les commerces du centre-ville désengorgé voient leur fréquentation augmenter.

    regarder et diffuser notre tract sur les transports gratuits

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :