• Vous avez dit : "fusion des communautés de communes" ? C’est sans tambour ni trompette, sans information auprès des citoyens sur les véritables enjeux de l’opération, que se mène actuellement un processus de fusion des communautés de communes de la CODAH, de Caux Estuaire, et du canton de Criquetot-l'Esneval. Un vote à ce sujet doit avoir lieu au conseil municipal extraordinaire de samedi 18 mai.

    C’est en février 2018 que ces trois regroupements de communes ont décidé de leur fusion, qui devrait devenir effective le 1er janvier 2019 sous la forme d’une communauté urbaine.

    La préfète de Seine-maritime a adressé aux communes concernées un arrêté organisant  concrètement cette fusion.

    Les communes ont trois mois pour se prononcer sur ce nouvel avis, faute de quoi elles sont réputées favorables. Or la fusion est subordonnée à l’accord de toutes les communes du périmètre concerné, exprimé par 2/3 des conseillers municipaux, ou par la moitié au moins des conseils municipaux des communes représentants 2/3 de la population.  (Subtil !)

    Lire la suite...

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • AMAP "le panier cauchois" : interview de Jacky LEMONNIERNous avons décidé de traiter périodiquement sur ce blog de sujets intéressant la vie quotidienne des citoyen-ne-s ou d'expériences qui leur permettraient de mieux vivre la ville. Ces expériences, ces réflexions,  pourraient fournir l'ossature d'un véritable programme municipal écrit par et pour les citoyen-ne-s.

    Pour commencer, nous avons interviewé Jacky LEMONNIER à l’issue de l’assemblée générale de l’AMAP du panier Cauchois tenu au Val Soleil le 15 novembre dernier :

    Lire la suite...

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • campagne #expliquetaruedenegrierIl y a quelques jours, nous avons reçu ce message, de l'association "Mémoires et Partages" (ex-DiversCité). Dirigée par Karfa Diallo, elle milite depuis 1998 pour faire avancer le travail de mémoire autour des questions de l’esclavage et de la colonisation, principalement à Bordeaux et Dakar (sièges de l'association), mais aussi dans les autres grands ports français concernés par cette histoire. Et bien évidemment, notre ville est concernée !

    Lire la suite...

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Après l'attentat de Saint-Etienne du Rouvray...Nous aurions préféré reprendre notre activité, un peu mise de côté, il faut l'avouer, par la "trêve estivale", par un autre sujet. Mais l'actualité en a décidé autrement.

    Même si plusieurs jours se sont écoulés depuis l'attentat, la population de Saint-Etienne du Rouvray est toujours sous le choc. A Saint-Etienne, peut-être plus qu'ailleurs, la population a appris depuis longtemps à vivre ensemble, indépendamment des croyances (ou de l'absence de croyance) religieuses). Avec cet attentat, comme tous les autres avant lui, Daesh essaye de briser la cohésion des populations, en s'attaquant à ce qu'ils appellent les "zones grises", dans lesquelles vivent ensemble les "blancs impies" et les "musulmans renégats", ceux qui ne pratiquent pas le "véritable islam".

    Jusqu'à maintenant, Daesh a échoué à enfoncer durablement des coins dans cette cohésion. Les seuls éléments palpables qu'il a obtenus sont la présence d'une trentaine de fachos identitaires sur les marches de la cathédrale de Rouen pour "défendre notre église" (comme si c'était le sujet), les propos plus qu' hasardeux de Bayrou, mélangeant tout avec l'air de celui qui sait alors qu'il ne sait rien, et ceux d'Hervé Morin, qui, en réclamant "l' israélisation" de la sécurité, semble confondre le juste combat des palestiniens pour la conquête de leurs droits, avec celui, méprisable, de ce pseudo état islamique prônant l'obscurantisme, l'arriération, l'inculture.

    Laissons à ces personnes la paternité de leurs propos.

    Quant à nous, il nous appartient plus que jamais de lutter contre le racisme sous toutes ses formes. Car c'est en éradiquant le racisme que l'on coupera les branches pourries sur lesquelles prospèrent les bourgeons hideux de la haine et de la violence aveugle.

    Pour terminer, nous vous invitons à aller sur le site national d'Ensemble, pour y lire ce communiqué qu'il serait inutile de paraphraser ici.

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Solidarité avec des migrantes déboutées du droit d'asileNous nous faisons l'écho ici d'une initiative de la Section Havraise de la Ligue des Droits de l'Homme, initiative qui rentre en résonance avec nos combats et nos valeurs :

    "Des réfugiées demandeuses du Droit d'asile ont écrit avec le collectif théâtral dieppois « Vendredi 13 » une pièce de théâtre « BIENVENUE EN FRANCE », qui témoigne de ce qu'elles ont vécu lors de leur «  accueil » .

     

    Cette pièce a été jouée plusieurs fois à Dieppe et dans d'autres villes.

     

    Aujourd'hui, plusieurs d'entre elles ont été « déboutées » de leur demande d'asile.

     

    Pour protester contre cette décision, pour affirmer sa solidarité avec ces femmes, pour leur apporter une aide, la section de la Ligue de Droits de l'Homme du Havre organise une projection suivie d'un débat le vendredi 17 juin 2016 au Bastringue 136 rue du docteur Postel (Le Havre).

    L'entrée est libre. Les réservations sont à faire sur le site du théâtre : http://www.lebastringue.fr/réservations/ "

    Partager via Gmail

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique