• Syrie : campagne de dons pour la GhoutaDepuis cinq ans et demi, la plaine bocagère de la Ghouta orientale, aux portes de Damas, résiste aux forces de Bachar al-Assad. Bombardés par l'aviation russe et celle du régime, assiégés, affamés en dépit d’un « accord de désengagement », les 380 000 habitants, dont la moitié sont des enfants, doivent leur survie physique et politique aux structures civiles et administratives créées il y a cinq ans, qui résistent à la fois au régime officiel de Bachar et aux groupes islamistes.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • 8 décembre : soirée de solidarité avec les réfugié-e-s syrien-ne-sLe "Collectif Solidarité Syrie" existe déjà depuis un an et son activité ne se dément pas. De nombreuses fois sur ce blog nous avons relayé les informations sur les activités de ce collectif. Le vendredi 8 décembre, une nouvelle soirée de soutien est organisée, à Franklin, à partir de 17h

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Le Parlement catalan vient de voter l’indépendance et « un processus constituant pour une République catalane démocratique et sociale ». C’est l’aboutissement d’un long bras de fer entre le Parlement catalan qui a essuyé ces dernières années dix-huit refus du gouvernement de Madrid pour la tenue d’un référendum négocié comme en Ecosse et qui a fini par l’organiser le 1er octobre malgré la répression.

    Lire la suite...


    1 commentaire
  • La région du Havre a une tradition de solidarité avec les peuples de l’État espagnol. Pendant la Guerre civile, entre 1936 et 1939, elle a envoyé des volontaires combattre le fascisme dans les Brigades internationales ou d’autres milices antifascistes ; les syndicats ont contribué des fonds à la solidarité ; un établissement a accueilli les enfants de combattants républicains, le port a été une escale importante de la Compagnie France-Navigation qui fournissait la République, puis l’agglomération a accueilli de nombreux réfugiés. Cette tradition nous interpelle aujourd’hui face à la répression des républicains et au développement de l’auto-organisation démocratique en Catalogne

    Lire la suite...


    1 commentaire
  • Le 13 septembre, le juge de la Haute-cour a décidé que Salah Hamouri passerait devant la cour de justice de Jérusalem, dans la semaine du 18 septembre, sans préciser la raison, ni le jour ni l'heure.

    Le 14 septembre, Salah Hamouri a été placé en détention administrative. La cour du district de Jérusalem décidera de sa peine exacte le dimanche 17 septembre à 14h30, heure de Paris.

    Le pire est à craindre... Ces changements constants sont l'illustration que la justice israélienne n'a rien à reprocher à Salah. Il est seulement victime d'un acharnement politique des extrémistes israéliens dérangés par son combat pour le droit.

    Lire la suite...


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique