• Communiqué d'Ensemble Le Havre

     Communiqué d'Ensemble Le Havre après les municipales

    L’abstention a été déterminante dans le résultat de l’élection municipale au Havre : moins de la moitié des inscrits ont voté. Par leur abstention, Les Havrais ont d’abord voulu sanctionner le gouvernement et sa politique contraire à leurs aspirations. Bien que la liste conduite par Nathalie Nail soit entièrement solidaire avec ce mécontentement, cette colère des couches populaires, elle n'a pas su prouver suffisamment en quoi elle pouvait être un outil pour combattre cette politique.

    Quant au score d’Edouard Philippe, il est à relativiser : sa liste obtient 2606 voix de moins que celle d’Antoine Rufenacht en 2008, et au final, il ne représente qu'un quart des habitants de la ville.

    La liste « Le Havre à cœur » conduite par Nathalie Nail, dont Ensemble était partie prenante, n’a pas été suffisamment identifiée comme celle du Front de Gauche, porteur d’une alternative crédible. D’autant qu’au plan national, comme à Paris, à Rouen, à Grenoble ou ailleurs, le front de gauche s’est montré malheureusement divisé, certaines de ses composantes choisissant l'alliance au premier tour avec le PS, pourtant clairement identifié, lui, comme premier responsable des difficultés rencontrées par une majorité de la population. Notre liste paye le prix fort de ces tactiques à géométrie variable au plan national.

    Il nous faut maintenant aller à la rencontre de la population havraise, prendre en compte ses points de vue, approfondir avec elle puis populariser nos propositions en matière de transports, de santé, de logement… et préparer avec les citoyens et les citoyennes les prochaines échéances, dont les élections européennes et cantonales

    Nous demandons que les dossiers des questions municipales soient portés à la connaissance de tous, qu’ils puissent être mis en discussion avec les Havraises et Havrais afin que leur avis soit respecté par les élus municipaux.

    Si nous avons perdu une bataille, il nous faut gagner la guerre contre l’austérité. Prochain rendez-vous le 12 avril, dans l’unité, pour faire entendre nos exigences. Ce jour là aura lieu une manifestation nationale contre l'austérité, à Paris, à l'appel de personnalités, d'associations, d'organisations syndicales, de partis politiques (Parti Communiste Français, Parti de Gauche, Ensemble, NPA). Nous ne devons pas laisser la rue à la droite !

    Le Havre, Le 28 mars 2014


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :