• Après les municipales, poursuivre la démarche citoyenne (2)Cet article est la seconde et dernière partie du texte relatif à la campagne municipale du Havre, dont nous avons publié la première partie le 16 juillet.

    La raison essentielle de la défaite

    Commençons par rappeler – nous l’avons déjà dit plus haut - que notre liste, même si notre défaite n’est pas discutable, a quand même permis d’éradiquer le RN du conseil municipal. Ce n’est pas une petite victoire !

    Quant à la raison principale de la défaite, il faut évidemment la rechercher dans l’abstention des quartiers populaires. Pourtant, la participation a été plus forte au second tour qu’au premier, et même plus forte qu’au niveau national. Mais il suffit de l’analyser bureau par bureau, en la superposant aux résultats d’Édouard Philippe pour s’apercevoir que la quasi-totalité de l’augmentation de participation s’est faite dans les bureaux de centre-ville ou de « la côte » (Claude Monet) dans lesquels le candidat de droite totalise jusqu’à 70% des suffrages. La participation a été identique, voire plus faible dans les quartiers populaires. C’est un des enseignements que nous tirons de cette élection : nous n’avons pas su amener aux urnes de nouveaux électeurs de ces quartiers. Nous n’avons pas mesuré l’ampleur de « l’abstention structurelle », c’est-à-dire constituée de gens qui ne sont même plus inscrits sur les listes.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail

    1 commentaire
  • Après les municipales, poursuivre la démarche citoyenne (1)Cet article est la première partie d'un texte relatif à la campagne municipale du Havre, à laquelle Ensemble ! a participé : notre analyse et les suites à donner. La seconde partie sera publiée très bientôt

    La liste « Un Havre Citoyen » conduite par Jean-Paul Lecoq a obtenu l’assentiment de 17604 électeurs et électrices du Havre, soit 41,2% des suffrages exprimés. C’est déjà un succès considérable : la gauche n’avait pas pu être présente au second tour en 2014.

    Certes, cela ne suffit pas pour accéder à la mairie, et rendre le pouvoir aux citoyens, ce qui était notre but premier. Cela aura au moins permis d’évincer, nous l’espérons durablement, l’extrême-droite du conseil municipal, et d’obtenir 12 élu-e-s qui seront au service de tous et toutes.

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • 15 & 22 mars 2020 : Clémentine Autain soutient "Un Havre citoyen" avec Jean-Paul LECOQ !

    La liste "Un havre citoyen", avec Jean-Paul Lecoq comme tête de liste, c'est d'abord une méthode : Avec des concertations commencées il y  a déjà plus d'un an, avec des partis politiques, avec des citoyen-ne-s, des associations... nous nous y sommes mis à plusieurs pour convaincre Jean-Paul "d'y aller" : un comité citoyen de plus de 600 membres, et à côté, des "politiques" : le PCF, Ensemble ! , Génération-s, Décroissance pour Le Havre, Pour une nouvelle gauche au Havre, puis, en janvier, France Insoumise qui nous a rejoint. Enfin, notons également le communiqué de soutien que la section havraise du NPA nous a adressé, ainsi qu'à la presse, pour appeler à voter pour notre liste.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • 5 septembre : coup d'envoi du Havre citoyen 202025 ans, ça suffit ! C'est le sentiment que l'on rencontre partout où que l'on aille dans les quartiers du Havre. 25 ans d'une ville morcelée, dans laquelle les quartiers nord, est et sud ont été laissés à l'abandon, au seul profit du centre-ville. Des populations délaissées, des associations exsangues, des rues et des trottoirs sales et réduits à l'état de forêt vierge, des commerces qui ferment dans tous les quartiers dans l'indifférence la plus totale de la part de nos édiles, une économie à l'abandon, une ville où rien n'est fait pour réduire la "facture environnementale" : hormis le racket des parkings payants, aucune politique volontariste pour réduire l'usage de la voiture et promouvoir d'autres modes de transport n'a été menée. Par exemple : pas de parkings relais aux entrées de ville, elles-mêmes mal desservies par les lignes de bus et le tramway.

    Enfin, 25 ans pendant lesquels les citoyen-ne-s n'ont eu le droit à la parole qu'une fois tous les 6 ans, lorsqu'il s'agissait de mettre un bulletin dans l'urne, ou lorsqu'ils et elles décidaient de prendre la parole, lors des conseils municipaux, et n'avaient face à eux/elles qu'un mépris glaçant.

    Ce n'est sans doute pas pour rien qu'Édouard Philippe a été choisi comme premier ministre : il a en effet fait la preuve de ce qu'était une bonne gestion libérale au niveau local et intercommunal !

    Lire la suite...

    Partager via Gmail

    2 commentaires
  • Nous faisons nôtre la position de Clémentine Autain, exprimée ci-dessous dans un article du 4 novembre, concernant la mobilisation annoncée du 17 novembre. Cette mobilisation n'est pas une mobilisation comme une autre, elle part de la colère du peuple mais est attisée et dirigée en sous-main par les partis populistes d'extrême-droite. Ses initiateurs s'en défendent en disant "c'est une mobilisation citoyenne apolitique, nous n'acceptons aucun parti". Nous savons depuis longtemps ce qui signifie être "apolitique", nous voyons régulièrement ce mot apposé sur les listes de droite aux élections.

    Nous ne pouvons que regretter qu'une autre mobilisation de masse, contre la casse sociale, pour la défense des services publics, contre les fermetures d'entreprises et les licenciements boursiers, contre la fraude et l'évasion fiscale, ait tant de mal à voir le jour. Mais nous ne nous participerons pas le 17 novembre à la convergence de tous les populismes, toute mobilisation populaire ne débouchant pas nécessairement sur du progrès social, comme nos anciens ont pu le tester, malheureusement, dans les années 30.

    Clémentine Autain est députée de Seine-Saint-Denis, c'est pourquoi son propos contient des références à la région parisienne. Mais ses propos - sur le transport par exemple- sont valables partout ! Nous lui laissons la parole.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique