•  

    Complétant le Grands Travaux Inutiles et écologie : la navigation fluvio-maritimechemin de fer du Havre (1847), le canal de Tancarville creusé en 1887 a permis aux marchandises lourdes un accès à la seine navigable et à tout le bassin parisien. A la fin du XIXème siècle, le commerce du Havre repose sur les céréales dont le riz, le charbon, le bois de construction, le coton, le café, le cacao, les huiles de pétrole, les oléagineux les métaux dont le cuivre et le nickel, le caoutchouc, bref tous les produits de l’empire colonial. Si le premier bassin au pétrole est ouvert en 1926, les hydrocarbures représentent 64% des importations du port en 1938.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • 5 septembre : coup d'envoi du Havre citoyen 202025 ans, ça suffit ! C'est le sentiment que l'on rencontre partout où que l'on aille dans les quartiers du Havre. 25 ans d'une ville morcelée, dans laquelle les quartiers nord, est et sud ont été laissés à l'abandon, au seul profit du centre-ville. Des populations délaissées, des associations exsangues, des rues et des trottoirs sales et réduits à l'état de forêt vierge, des commerces qui ferment dans tous les quartiers dans l'indifférence la plus totale de la part de nos édiles, une économie à l'abandon, une ville où rien n'est fait pour réduire la "facture environnementale" : hormis le racket des parkings payants, aucune politique volontariste pour réduire l'usage de la voiture et promouvoir d'autres modes de transport n'a été menée. Par exemple : pas de parkings relais aux entrées de ville, elles-mêmes mal desservies par les lignes de bus et le tramway.

    Enfin, 25 ans pendant lesquels les citoyen-ne-s n'ont eu le droit à la parole qu'une fois tous les 6 ans, lorsqu'il s'agissait de mettre un bulletin dans l'urne, ou lorsqu'ils et elles décidaient de prendre la parole, lors des conseils municipaux, et n'avaient face à eux/elles qu'un mépris glaçant.

    Ce n'est sans doute pas pour rien qu'Édouard Philippe a été choisi comme premier ministre : il a en effet fait la preuve de ce qu'était une bonne gestion libérale au niveau local et intercommunal !

    Lire la suite...

    Partager via Gmail

    2 commentaires
  • - Sauvons les emplois, les collectifs de travail et les sites - La reconversion du nucléaire protège et crée des milliers d’emplois

    - Convertissons à l’énergie renouvelable

    - Le projet de loi énergie climat prolonge les réacteurs nucléaires

    - La Normandie cumule les erreurs et les dangers :

    • Flamanville : gouffre financier, technologie dépassée
    • Le Havre : la centrale thermique est un atout à transformer, pas à fermer
    • Paluel et Penly : des centrales nucléaire dangereuses et vieillissantes

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail

    1 commentaire
  • Un Havre 2020 citoyen : c'est parti ! La première phase de mise en route de la campagne municipales est terminée. Il s'agissait de définir la "déclaration de principes", charte des valeurs communes que chaque organisation politique, chaque citoyen-ne qui participera à la campagne devra s'engager à respecter.

    Cette charte a été validée pour l'instant par Ensemble !, le PCF, France Insoumise, les Décroissants, Génération-s, le groupe municipal Pour une Nouvelle Gauche au Havre.

    Cette validation permet de passer à la phase suivante : l'association très large de dizaines de citoyen-ne-s, qui ont déjà frappé à la porte de Jean-Paul Lecoq, pour apporter, qui leur soutien, qui leur expertise. Un "collectif de campagne" a été créé qui comprendra quarante personnes, représentant un "espace citoyen" et un "espace politique", à parité.

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail

    7 commentaires
  • Hommage à Abdel Basset Al-SaroutLe collectif "Solidarité Syrie", dont Ensemble ! est partie prenante, appelle à rendre un hommage à Abdel Basset Al-Sarout, mort le 8 juin des suites des blessures graves reçues la veille lors de combats dans le nord du gouvernorat de Hama, dans le nord de la Syrie. Cet hommage aura lieu

    SAMEDI 15 JUIN à 15h, à " l'oiseau blessé", dans les jardins de l'Hôtel de Ville.

    Qui était Abdel Basset Al-Sarout ?

    Lire la suite...

    Partager via Gmail

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires