• une page de publicité...

    Ce n’est pas tous les jours que vous aurez l’occasion de voir une page de publicité sur ce blog, encore moins pour une entreprise. Mais aujourd’hui, celle-ci a besoin de nous.

    une page de publicité...Tout le monde connaît la lutte des Fralib. Les salariés de l'ex-usine Fralib ont annoncé mardi la création de leur propre marque de thés et d'infusions, "1336", en référence au nombre de jours de lutte passés à s'opposer au géant anglo-néerlandais de l'agroalimentaire Unilever.

    L'usine de Gémenos, près de Marseille, était, avant sa fermeture en 2012 et le licenciement des 182 salarié-e-s, le seul site de fabrication en France des thés Lipton et des infusions Eléphant, une marque créée en 1896 à Marseille. Parmi ces salarié-e-s, des havrais-e-s qui avaient été délocalisé-e-s après la fermeture de l’usine du Havre (à Caucriauville) en 1997. Olivier LEBERQUIER, délégué CGT, actuel directeur général de la SCOP-TI, est de ceux-là.

    Tout le monde se souvient des 1.336 jours d'occupation des locaux par 77 salarié-e-s, qui ont fini par arracher en mai 2014 près de 20 millions d'euros sous forme d'indemnités de licenciement ou encore pour le rachat des machines.

    Sur la corde raide

    De cette lutte est née la SCOP-TI, Société Coopérative Ouvrière Provençale de Thés et d’Infusions. Trois ans après la création de la marque 1336, évidemment symbolique, la SCOP-TI est sur la corde raide. Le chiffre d’affaires reste insuffisant. En 2015, en trois mois d’exercice, il a atteint 460 000 euros. En 2016, 1,8 million d’euros. Pour 2017, 2,8 à 3 millions d’euros sont attendus. L’objectif était d’atteindre l’équilibre financier en fin d’année. « Ce sera plutôt pour le premier semestre 2018 », estime le président, Gérard CAZORLA, ancien secrétaire CGT du CE de l’ex-Fralib.
    En fait, chaque mois enregistre un déficit de 100 000 euros, qui grignote les 3 millions d’euros de trésorerie de départ. Et ce malgré « un référencement national dans certaines enseignes comme Auchan ou Carrefour, ce qui est exceptionnel, et une notoriété qui, normalement, s’obtient en dix ans ».

    Pour passer ce cap difficile, les salarié-e-s lancent deux actions

    Une Campagne de socio-financement

    Pour gagner, dans la perspective de nouveaux contrats avec la grande distribution. Ces contrats permettront de pérenniser la coopérative mais demandent une trésorerie et un fond de roulement importants. Tous les renseignements et les coordonnées pour envoyer les dons sont ici.

    Le lancement de l’association Fraliberthé

    L’adhésion à l’Association FRALIBERTHE est une marque d’engagement dans le prolongement de la lutte des anciens salariés de FRALIB et dans le soutien du modèle social économique et politique prôné par SCOP-TI. Moyennant une adhésion d’un montant de 13,36 €, vous pourrez agir et participer à la démarche de promotion de ce modèle coopératif, ou bénéficier de l’expérience humaine et du réseau constitué autour de l’histoire singulière de SCOP-TI. Ou tout simplement marquer votre soutien.

    Où trouver les thés et infusions 1336 ?

    Sur le site de l’association, on peut acheter en ligne, mais pour l’instant, ce ne sont que des packs. Pour acheter son thé préféré, on peut s’adresser à l’Union Locale CGT du Havre, dans l’un des deux Auchan ou au Leclerc de Gonfreville. On peut aussi commander sur internet sur le site « maxicoffee ». En plus les produits sont excellents !


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :