• UKRAINE : la résistance a besoin d’armes

    Partout dans le monde, les peuples épris de paix et de justice se préparent à commémorer le premier anniversaire de l’invasion de l’Ukraine par les troupes russes, par des activités autour du 24 et 25 février 2023.

    Le retrait des troupes russes d’Ukraine est la condition sine qua non pour que le peuple ukrainien puisse exercer son droit à l’auto-détermination, et si nécessaire, offrir ce même droit aux minorités nationales présentes sur son territoire. C’est le premier pas vers une paix juste et durable.

    UKRAINE : la résistance a besoin d’armes

    ("Russes rentrez chez vous" devant l'Hôtel de Ville du Havre, 2022)

    Pourtant des courants de la gauche ont décidé d’abandonner ce mot d’ordre de retrait des troupes russes, sous couvert d’une pétition « Oser la Paix ».

    Quai du Rassemblement publie ci-dessous des arguments et documents pour éclairer le débat:

    * le communiqué d’Ensemble du 4 février 2023

    * des liens vers des appels à la solidarité avec le peuple ukrainien les 24-25 février 2023

    * des liens vers les documents du courant « Ose la Paix » tendant à asphyxier la résistance ukrainienne


     

    « Ukraine :  oui au soutien de la gauche

    à la résistance armée et non armée ! 

    Macron a annoncé qu’une nouvelle loi de programmation militaire, dont il a tracé les grandes lignes et fixé le montant faramineux à 413 milliards d'euros, contre 295 milliards pour la précédente, serait présentée au Parlement. Mais, dans le contexte d’une décision des gouvernements occidentaux de fournir à l’Ukraine des chars lourds, il a aussi indiqué que la France procéderait à un nouvel envoi d’armes à l’Ukraine. 

    Pour nous, loin d’une prise de position prétendument « pacifiste » faisant de fait le jeu de l'agresseur russe – « nos larmes vous accompagnent dans vos morts héroïques » –, le soutien à la résistance armée et non armée va de soi. Et, faut-il le préciser, ce soutien n’efface en rien notre refus du réarmement généralisé en cours, de la militarisation des sociétés et des esprits, et notre aspiration à un monde sans guerres et sans armes.  

    Cette résistance ukrainienne mobilise tout un peuple dans une guerre de libération nationale, populaire, citoyenne et en partie auto-organisée, contre le régime oligarchique et néo-fasciste de Poutine. Cela ferait-il ne nous des cobelligérants, comme voudrait le faire croire le dictateur du Kremlin, un argument repris ad nauseam par certains ? Autre argument avancé avec lequel nous sommes en profond désaccord, les livraisons d’armes prolongeraient la guerre ! Ce qui signifie que les Ukrainien•nes devraient baisser leurs armes et lever les bras devant l’envahisseur ? Ces livraisons feraient-elles des Ukrainien·nes des agents de l’impérialisme ? Pas plus que jadis les résistant·es français·es, les Républicain·esespagnol.es ou les Vietnamien•nes ne furent les instruments de ceux qui les aidaient par leurs fournitures d’armes ! Gardons en mémoire ce tragique avertissement de l'Histoire : si l'héroïque République espagnole a fini par succomber face au franquisme – armé et épaulé par Hitler et Mussolini en 1936-1939 – c'est parce que lesdits pays « démocratiques », la France voisine en tête, ont refusé de lui livrer des armes, optant pour la « non-intervention » soutenue également par Staline. 

    ENSEMBLE! défend le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes et donc le droit du peuple ukrainien à se défendre contre cette invasion d’une extrême violence. Nous le faisons depuis le 24 février 2022, et même avant, dès lors que la menace se précisait ! Et nous agissons, avec le RESU (Réseau Européen de Solidarité avec l'Ukraine) et le Réseau français, dont nous avons, avec d'autres, contribué à la création, dans la mesure de nos forces, dans la campagne de solidarité internationale de soutien à la résistance armée et non armée. À l'encontre des éventuels calculs géopolitiques ourdis par les grandes puissances dans le dos du peuple ukrainien, des négociations ne deviendront possibles uniquement quand les Ukrainien·nes le décideront et pas avant ! 

    Face à l'annonce présidentielle concernant les questions militaires de choix qui engagent lourdement la politique de notre pays, il est urgent de souligner à quel point la pratique de plus en plus présidentielle de nos institutions tourne le dos à un fonctionnement démocratique. C’est vrai, en particulier, en ce qui concerne l’Afrique, où se déploie encore l’impérialisme français. Mais c’est exact aussi, dans un cas radicalement différent, au sujet de l’Ukraine. L’urgence ne peut en aucun cas justifier que de telles décisions soient prises en dehors d’un débat à l’Assemblée.
    Olaf Scholz a présenté la décision de livrer des chars Léopard devant le Bundestag. Les crédits américains sont présentés au Congrès. Mais les décisions de la France se prennent au Palais sans débat. Ce qui serait bon pour l’Allemagne et les États-Unis ne serait pas bon pour la France ? De ce point de vue, nous soutenons la position de ces élu•es LFI et du PCF, qui, quels que soient les arguments avancés, demandent, à juste titre, que l’Assemblée nationale soit saisie. 

    Droit des peuples à l'autodétermination, démocratie !
    Solidarité avec la résistance ukrainienne ! 

     

    Pour un argumentaire plus détaillé, voici le lien vers la brochure de 36 pages, téléchargeable, publiée par Ukraine Solidarité France « Pourquoi soutenir l’Ukraine »  en septembre 2022 (sous deux formats) et diffusée par ATTAC :

    https://www.calameo.com/read/0054649442b8ffb55dd1d

    https://www.syllepse.net/syllepse_images/ukraine-brochure-.pdf


     

    Les liens vers les annonces d’activités les

    24 et 25 février 2023 en soutien à la résistance ukrainienne

    + Appel du Réseau européen de soutien à l’Ukraine (ENSU/RESU) du 3 janvier 2023 "

    Vers une semaine mondiale d'action pour la solidarité avec l'Ukraine"

    https://ukraine-solidarity.eu/to-read/vers-une-semaine-mondiale-daction-pour-la-solidarit-avec-lukraine?fbclid=IwAR3CC4EYezeHr7Q7ZWhhjE2B4eXaHG1YSSFBWy709pcNQKD4HKn_uYDuVJs

    + La page Facebook d'ENSU/RESU

    https://www.facebook.com/EuropeUkraineSolidarity

    + Le comité français du réseau européen de solidarité avec l'Ukraine

    https://www.facebook.com/profile.php?id=100087563586225


     

    Des liens vers les textes récents en France qui, sous la formule « Oser la paix ». protestent contre l’envoi d’armes pour la résistance armée de l’Ukraine, ce qui tend à asphyxier la résistance effective et favorise l’invasion russe.

    + le site et la pétition « Oser la paix »

    https://oserlapaix.fr/?Petition-Oser-la-paix

    + Blog Vénissieux de Pierre Alain Millet

    https://pierrealainmillet.fr/Nous-sommes-en-guerre

    + La Fédération PCF des Pyrénées Orientales pour la pétition Oser la Paix

    http://66.pcf.fr/123772

    + article d’Initiative communiste en faveur de la pétition « Oser la paix »

    https://www.initiative-communiste.fr/articles/culture-debats/osez-la-paix-entretien-avec-pierre-

    olivier-poyard/

    + meeting CGT Val-de-Marne à Ivry le 27 janvier

    https://mail.google.com/mail/u/0/#label/1.3Asso%2Fpolitique%2Fa+Comm_Internationale/FMfcgzG

    rcPQPZTHfzRkVGqZgjrtwSlzl?projector=1&messagePartId=0.1.1

    « RETRAITES - suites du 31 janvier 2023Retraites : votation citoyenne et manifestations »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :