• Soutien avec le peuple Grec : rassemblement à la sous-préfecture lundi 9 février - 17h30

    SOLIDARITÉ AVEC LE PEUPLE GREC

    Hold-up sur la Grèce, ça suffit ! 

      

    En Grèce, après plusieurs années de politique d’austérité, de pillage par les banques européennes, de « réformes structurelles » imposées par la « Troïka » (FMI, Commission Européenne et BCE), Syriza, la coalition de gauche anti-austérité, vient de gagner les élections législatives : le peuple grec relève la tête !

     

    Mais dans la foulée, la Banque centrale européenne (BCE) décide de procéder à une coupure de liquidité : non seulement elle prend le risque d’une déflagration dans la zone euro, mais surtout elle foule du pied la souveraineté du peuple Grec : la BCE, organe non démocratique, cherche à faire plier le gouvernement Tsipras, élu par le peuple Grec ! 

      

    Un peuple étranglé, un pays détruit par la troïka 

     

    La politique d’austérité imposée par la Troïka au peuple grec est inhumaine : coupes dans les budgets sociaux et les allocations,  réduction des salaires de 30% (public et privé), suppression de 150 000 postes publics, augmentation des impôts indirects sur les biens de consommation, bradage des richesses du pays (privatisations dans les ports, transports, télécommunications, distribution d’eau, de gaz, d’électricité, etc.). 

      

    Résultat : la récession dure depuis 6 ans avec : – 25% PIB ; près de 800 000 personnes au chômage en 3 ans ; taux de chômage de 8% à 30% (60% pour les moins de 25 ans) ; des centaines de milliers de jeunes ont dû quitter le pays ; enfants victimes de malnutrition ; mortalité infantile en hausse de 40% et… la dette passe de 120% à 175% du PIB. 

     

    Avec le peuple grec, pour une Europe sociale, écologique et démocratique ! 

      

    Syriza porte l’espoir des peuples d’Europe. Sa victoire ébranle l’édifice austéritaire.

    En France et dans toute l’Europe, organisations de gauche, syndicats, mouvements sociaux et citoyen-ne-s, construisons un large mouvement de solidarité pour exiger du gouvernement français et de tous ceux de l’UE :

     

    è L’abrogation de toutes les mesures anti sociales et des privatisations imposées par la troïka.

    è Le droit de la Grèce à un moratoire sur sa dette, c'est à dire d'arrêter de payer les intérêts illégitimes qui engraissent les banques, et l'empêchent de mener une politique de justice sociale. 

    è Une conférence internationale pour un audit de la dette grecque et l’annulation de la dette illégitime de la Grèce à l’égard des banques et des institutions européennes.

    è En Europe, la socialisation des banques et un contrôle citoyen social et démocratique sur le système bancaire. Le contrôle strict des mouvements de capitaux, la taxation des transactions financières, l’arrêt du recours des États aux marchés financiers.

    è L’exigence d’une BCE prêtant directement aux Etats. 

     

     

     

     

    Rassemblement de solidarité

    avec le peuple Grec

    Le Havre – devant la sous-préfecture –

    bd de Strasbourg

    Lundi 9 février 2015

    A partir de 17h30 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :