• Soutien aux réfugié-e-s Syrien-ne-s : un mois d'avril chargé !

    Soutien aux réfugié-e-s Syrien-ne-s : un mois d'avril chargé !Bien que depuis quelques jours 3000 combattants et civils jusqu'alors assiégés dans la Ghouta orientale aient été transférés dans le nord de la Syrie (principalement vers Idleb), suite à un accord d'évacuation conclu avec le régime, les bombardements de la Ghouta ont repris aujourd'hui car un groupe combattant, Jaych al-Islam, a refusé cet accord : 32 civils, dont 7 enfants ont été tués, et 50 ont été blessés.

     Il n'est pas toujours simple pour nous de savoir quels sont les groupes qui ont combattu ou combattent encore dans la Ghouta orientale. Et nos traditionnels classement "droite-gauche", "pro ou anti ouvrier", sont évidemment inopérants.

    Selon Ziad Majed, Jaych al-Islam, fortement lié à l'Arabie Saoudite, est anti-chiite, anti-alaouite et très hostile à l'Iran, mais aussi à l'État islamique. C'est une formation salafiste qui peut aller d'un extrémisme au regard du contrôle social, envers les femmes, jusqu'à un certain opportunisme utilitaire, notamment envers le régime, la bourgeoisie de Damas et l'Occident. 

    Quoi qu'il en soit, aujourd'hui comme hier, ce sont encore les civils qui trinquent, pris entre les groupes armés et les troupes russes et celles de Bachar Al-Assad. Ce dernier, d'ailleurs, poursuit encore un bien trouble dessein en opérant le "rassemblement" des personnes évacuées à Idleb. Cette région a déjà également subi un siège en règle, et c'est une des dernières - hormis les régions kurdes - à échapper au régime. On peut à bon droit penser que Bachar Al-Assad préfère voir tous ses ennemis réunis au même endroit, ce qui augure mal de la suite.

    Rien n'est donc terminé ! et nos ami-e-s réfugié-e-s ont encore besoin de notre soutien, pour eux-elles et leurs familles restées sur place, le plus souvent en prison ou dans les camps de réfugié-e-s en Turquie, au Liban ou en Jordanie.

    Au Havre, un mois d'avril riche en événements :

    1) demain, Samedi 7 avril, à partir de 15h, le collectif Solidarité Syrie appelle, comme tous les mois, à un rassemblement à la Zac Coty, parvis sud. Le bulletin n°7 du collectif y sera distribué, et vous pouvez le lire ici en primeur !

    2) Vendredi 13 avril, à 18h, à la faculté de droit et de sciences humaines (rue Philippe Lebon, amphi 2), Marc HAKIM, qui avait déjà animé un débat en février 2017 lors de la première "semaine de solidarité avec la Syrie", revient. Il animera, avec Madj AL DIK, une rencontre débat sur le thème "comment aider le peuple Syrien aujourd'hui". Plus d'informations dans le bulletin du collectif !

    Dans ce bulletin, vous trouverez également toutes les informations nécessaires pour participer à deux événements : 

    3) Lundi 16 avril, et Mardi 17, dans le cadre du festival "Terre de Paroles", sera donnée, à 20h, une représentation de la pièce de théatre "Chronique d'une révolution orpheline" de Leyla-Claire RABIH (en arabe sur-titrée en français), salle Louis Jouvet à Rouen.

    4) le Dimanche 22 avril, au cinéma "Les Arts" de Montivilliers, à 16h30, dans le cadre du festival jeune public "Les Yeux Ouverts", projection du film (en arabe sous-titré en français) "Iqbal, l'enfant qui n'avait pas peur". La projection aura lieu en présence du réalisateur, Michel FUZELIER, de Malika BRAHMI et Florent MOUNIER, directrice et directeur de "2d3d Animations", et de Céline HEIN (Unicef).

     

    photo : Paris-Match, Ghouta orientale, février 2018.

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :