• Simone Weil, Clémentine Autain, Caroline Fiat

    Une fois n'est pas coutume, nous rendrons un hommage à une femme qui, si elle ne fut pas de "notre bord", n'en a pas moins beaucoup fait pour la légalisation de l'IVG. Nul n'étant parfait, nous ne dirons rien de sa participation à la Manif pour tous en 2013 et préférons nous rappeler que pendant la guerre d'Algérie, elle prenait la défense des prisonnière algériennes victimes de mauvais traitements et de viol. Nous nous rappellerons également son opposition viscérale au FN, au racisme et à l'antisémitisme.

    Simone Weil, Clémentine Autain, Caroline FiatPour cet hommage, nous nous ferons le relai de la CADAC (Coordination des associations pour le droit à l'avortement et à la contraception) dont voici le communiqué publié ce soir (30 juin) :

    "A la Mémoire de Simone Veil

    La Cadac et le Cndf saluent la mémoire de Madame Simone Veil, grande figure humaniste du 20° siècle.
    .

    Grâce à un mouvement social de fond, débuté par le Manifeste des 343 et relayé par le Mouvement pour la Liberté de l'Avortement et la Contraception qui a mis en en œuvre la désobéissance civile en pratiquant des avortements illégaux par aspiration,Simone Veil a su porter à l'Assemblée nationale la légalisation de l'avortement, un pas essentiel pour les droits des femmes.
    Elle a eu pour cela à endurer des menaces récurrentes de groupes anti avortement, des insultes antisémites et sexistes, contre lesquelles elle n'a jamais flanché.
    Chapeau bas.
    Nous continuerons à nous battre contre ces groupes dont la pression existe encore aujourd'hui.
    Nous continuerons à nous battre pour que perdure le droit des femmes à disposer de leur corps et pour que l'avortement reste un droit pour toutes, remboursé à 100 %"

    Rappelons que le "manifeste des 343" est un appel de 343 femmes ayant eu le courage d'écrire publiquement, bravant les poursuites pénales : "je me suis fait avorter", paru le 5 avril 1971, appel réclamant la dépénalisation et la légalisation de l'IVG. C'est cet appel qui ouvre la voie à la bataille législative de Simone Weil quelques années plus tard.

    Une femme s'en va, deux autres arrivent.

    Certains ou certaines diront que le parallèle est osé. Hé bien osons-le : Clémentine Autain et Caroline Fiat, nos  deux députées élues aux dernières législatives ont en commun avec Simone Weil d'être des femmes, des femmes politiques au service des autres, et des combattantes infatigables pour les droits des femmes.

    Nous vous les présentons aujourd'hui par l'intermédiaire de deux vidéos, en commençant par celle qui est la moins connue : Caroline Fiat, 40 ans, aide-soignante, députée de la 6ème circonscription de Meurthe-et-Moselle :

    Et Clémentine Autain, que tout le monde connait, élue députée de la 11ème circonscription de Seine-Saint-Denis :


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :