• Signez la pétition : aucun élève ne doit dormir dans la rue

    Signez la pétition du Réseau Education sans Frontières suite à l'évacuation du camp de Caucriauville :

     
    L’hébergement d’urgence, est un droit pour toutes les personnes à la rue.


     Le respect de ce droit incombe au préfet, représentant de l’Etat dans le département et responsable de la mise en œuvre du droit à l’hébergement d’urgence dans le cadre du dispositif de veille sociale.


    Lors de l’évacuation du camp de Caucriauville aucune alternative sérieuse de relogement n’avait été prévue par la préfecture : seulement 3 nuits d’hôtel.


    La brutale destruction du camp a réduit à néant une grande partie des biens qui permettaient aux familles de survivre.


    Après ces 3 nuits ces familles ont été invitées à faire le 115... il est déjà plus que saturé, 15 places pour 100 demandes environ. L’ouverture provisoire d’un gymnase a en outre été refusée par la Sous- Préfecture, et la police a traqué ceux qui recherchaient un squat le soir du 3 novembre.


    Certes, les conditions de vie sur le stade étaient insalubres. Mais elles pouvaient être améliorées, ne serait-ce que par des bennes à ordures qui ont été demandées, et refusées.


    Nous constatons donc que des vies, qui plus est de personnes fragiles et d’enfants en bas âge, ont été mises délibérément en danger.


     Cela constitue une attitude de non- assistance à personnes en danger.


    Nous exigeons qu’aucun élève ne dorme dehors !


     Les roms ne sont pas des clandestins mais des européens. Suite à l’ouverture des frontières voulue par les gouvernements ainsi que l’entrée de la Roumanie dans l’ Europe pour mieux faire circuler leur plan de finance.

    mardi 18 novembre 2014.

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :