• Se souvenir de l'esclavagage d'hier c'est bien, ne pas être complice de celui d'aujourd'hui c'est mieux

    Se souvenir de l'esclavage d'hier c'est bien, ne pas être complice de celui d'aujourd'hui c'est mieuxDes panneaux rappelant la réalité de la traite négrière et l'implication de négociants havrais étaient exposés devant le musée de l'ancien Havre.

    A propos de cette exposition, une question a été posée ce lundi 31 mai lors du conseil municipal, sur le fait que l'exposition sur les grilles de l'hôtel Du Bocage de Bléville soit éphémère, et que l'on n'y voit pas les luttes engagées par les esclaves. De plus, il est dommage qu'il n'y ait pas de musée dédié sur le Havre.

    A cette question, il a été répondu :

    - que, d'une part, il existait une plaque à l'entrée du port, face au Muma, que l'exposition avait été conçue sur la bases des archives du Havre, mais que l'on songeait à l'intégrer de façon permanente. Où et quand ? Pour l'instant, pas de réponse.

    - que d'autre part...

    ...était à l'étude d'adjoindre aux plaques de rue concernant des personnalités havraises ayant trempé dans la traite des esclaves, des plaques explicatives sur leur rôle. Gérald Maniable, conseiller municipal, a fait remarquer que c'était déjà une proposition faite lors du mandat précédent. Notons également qu'Ensemble réclame cela depuis 2014.

    Voir les tableaux de l'exposition éphémère de l'hôtel Du Bocage de Bléville dans notre  galerie d'images

     

    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :