• Révolution et guerre en Syrie : 7 ans déjà !

    Révolution et guerre en Syrie : 7 ans déjà !15 mars 2011 :

    Quinze écoliers sont arrêtés et torturés à DERAA (extrême sud-ouest de la Syrie, 80 000 habitants) pour avoir tagué des slogans de la révolution égyptienne, transposés à la Syrie : Jay alek el ddor ya doctor ("ton tour arrive, docteur").

    Après 50 ans d'état d'urgence, d'oppression et de privation de libertés démocratiques, c'est l'étincelle qui met le feu aux poudres. Un appel au soulèvement est lancé, et des manifestations quotidiennes se succèdent à Deraa, ainsi que dans d'autres villes : Alep, Damas, Homs, Deir ez-Zor. A Deraa, la police tire à balles réelles, tuant 4 personnes et en blessant plus de cent. Ces événements marquent le début de la révolution.

    15 mars 2018 :

    La guerre, provoquée par l'obstination de Bachar Al-Assad qui s'accroche au pouvoir avec l'aide de Poutine, dure toujours. Si Daech a été globalement mis hors d'état de nuire en Syrie, il y a encore aujourd'hui des morts par centaines :

    • Dans la Ghouta orientale, assiégée depuis le mois de janvier: En arabe, "Ghouta" signifie terre luxuriante, riche en eau, herbe, fleurs et fruits. La Ghouta évoquait pour tous les Syriens et les voyageurs étrangers les vergers en fleurs au printemps. Et maintenant, elle n’est plus que destructions, souffrances et désolation. 400 000 personnes sont prises au piège et bombardées quotidiennement. C'est d'ailleurs la Ghouta qui avait subi le premier bombardement au gaz sarin en 2013, par l'aviation de Bachar Al-Assad, qui avait fait 1 300 morts.
    • Dans Afrin assiégée par l'armée turque, ce sont près de 200 morts de civils kurdes depuis le 20 janvier. Les kurdes, soutenus par les occidentaux pendant leur lutte contre Daech, sont maintenant seuls, trahis par les puissances occidentales qui ne savent aujourd'hui qu'appeler la Turquie à "la retenue".

     

    Depuis 7 ans, sur tout le territoire Syrien, la guerre a fait plus de 350 000 morts dont 107 000 civils (parmi lesquels 19 000 enfants) 2 millions de blessés, 12 millions de réfugiés ou de déplacés (65%  de la population).

    De nombreux syriens ont également été emprisonnés dans les geôles de Bachar Al-Assad, subissant la torture quotidienne et des conditions de détention indignes. Depuis 2011, plus de 20 000 personnes y sont mortes, dont 13 000 pendues dans la seule prison de Saydnaya près de Damas. Plus de 300 détenu-e-s y meurent chaque mois.

    Il n'y aura pas de paix en Syrie avant la libération des détenu-e-s !

    Il n'y aura pas de paix en Syrie tant que Bachar-Al-Assad sera au pouvoir !

    Il n'y aura pas de paix en Syrie tant que des armées étrangères seront sur son sol !

    Le peuple Syrien a le droit à l'autodétermination, sans ingérence extérieure !

    Après le succès de la manifestation du 3 mars au Havre, pour dire "Halte aux massacres", et qui a réuni 250 personnes, le collectif "Solidarité Syrie Le Havre" appelle à un

    Rassemblement samedi 17 mars, à partir de 10h30,

    à l'entrée du marché de l'université, rue Philippe LEBON.

    Ce rassemblement commémorera le 7ème anniversaire du début de la révolution, mais aussi, malheureusement, celui du début de la répression terrible exercée par Bachar Al-Assad sur son propre peuple.

    Un tract explicatif sera distribué, et une magnifique brochure toute en couleur de 16 pages y sera vendue. Prix libre (2 euros minimum) en soutien aux activités du collectif, qui, vous le verrez dans cette brochure, sont nombreuses et coûteuses, surtout en temps de bénévolat !

    Ci-dessous, une petite présentation du collectif, par lui-même :

    Révolution et guerre en Syrie : 7 ans déjà !

    Photo de l'article : merci à Jean-Luc Nail

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :