• blocage des raffineries par la FNSEA : le summum de l'hypocrisieLa FNSEA se découvre soudainement une addiction à l'écologie, et une préoccupation pressante de la santé alimentaire de nos concitoyennes et concitoyens.

    Sur leurs destriers des temps modernes, tout de fer revêtus, les voilà partis à l'assaut des citadelles de l'hérésie palmique, organisant le siège devant aboutir à la reddition des dissidents.

    Pour autant, ces nouveaux  pourfendeurs de la déforestation intensive sont-ils des chevaliers blancs ?

    Lire la suite...

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • 16 juin : une journée contre la poubelle nucléaire. Au Havre aussi !  C’est à BURE, petit village de la Meuse, que l’industrie nucléaire veut enfouir ses déchets les plus dangereux qui resteront radioactifs pendant des centaines de milliers d’années.

    La mobilisation des habitants et des collectifs locaux ne faiblit pas, bien au contraire, depuis 2016, elle s’intensifie.

    C’est grâce à une réactivité sans précédent et à la détermination des personnes sur place que les travaux préparatoires de Cigéo dans le Bois Lejuc sont pour l’instant suspendus.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Le tour de France de LéopoldNon, il ne s'agit du titre d'un inédit de Jules Verne retrouvé au fond d'un grenier, mais du périple que l’État, en cassant régulièrement les jugements de relaxe émis en faveur de Léopold Jacquens (voir article précédent), impose aux défenseur-euse-s des droits humains.

    Après les étapes du Havre, de Rouen et de Caen, c'était hier au tour d'Amiens, que nous sommes allé "visiter" avec Léopold. Nous étions 35 du Havre à accompagner Léopold et Maitre Antoine Mary, son avocat.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Archarnement judiciaire contre Léopold JacquensL'état, car c'est bien de cela qu'il s'agit refuse de reconnaitre les décisions de justice concernant Léopold Jacquens. Par deux fois, Léopold, "délinquant solidaire", trainé devant la justice pour avoir aidé une dame étrangère en situation "irrégulière" gravement malade, a été relaxé : la première fois par la cour d'appel de Rouen, la seconde par celle de Caen. Par deux fois également la cour de cassation a cassé les jugements et renvoyé Léopold devant la justice. Cette fois, le 4 juin prochain, ce sera devant la cour d'appel d'Amiens.

    On pourrait ironiser en demandant combien il reste de cours d'appel afin que le tour de France soit complet, jusqu'à ce que l'état en trouve une aux ordres, mais cet acharnement n'a rien de drôle.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Vous avez dit : "fusion des communautés de communes" ? C’est sans tambour ni trompette, sans information auprès des citoyens sur les véritables enjeux de l’opération, que se mène actuellement un processus de fusion des communautés de communes de la CODAH, de Caux Estuaire, et du canton de Criquetot-l'Esneval. Un vote à ce sujet doit avoir lieu au conseil municipal extraordinaire de samedi 18 mai.

    C’est en février 2018 que ces trois regroupements de communes ont décidé de leur fusion, qui devrait devenir effective le 1er janvier 2019 sous la forme d’une communauté urbaine.

    La préfète de Seine-maritime a adressé aux communes concernées un arrêté organisant  concrètement cette fusion.

    Les communes ont trois mois pour se prononcer sur ce nouvel avis, faute de quoi elles sont réputées favorables. Or la fusion est subordonnée à l’accord de toutes les communes du périmètre concerné, exprimé par 2/3 des conseillers municipaux, ou par la moitié au moins des conseils municipaux des communes représentants 2/3 de la population.  (Subtil !)

    Lire la suite...

    Partager via Gmail

    votre commentaire