• Si on arrêtait de jouer ? Pouce !On ne va pas épiloguer sur les causes du vote Rassemblement National aux élections européennes. Tout le monde sait que ce vote est désormais - et malheureusement - ancré majoritairement dans l'électorat populaire. Il n'y a qu'à regarder les départements, les villes, les quartiers dans lequel il fait ses plus hauts scores. Ce n'est d'ailleurs pas le thème de l'immigration qui semble primer, mais tout simplement le dégoût de tous ceux et toutes celles qui nous ont trahi pendant tous les quinquennats successifs. "on n'a jamais essayé" est ce que l'on entend le plus souvent dans la bouche des électeurs-trices de ce parti. Argument simpliste, à la hauteur du programme. 

    Le score d'EELV n'a rien d'étonnant et il était prévisible. L'écologie est une préoccupation actuelle, on le voit avec les mobilisations pour le climat. Avec Yannick Jadot, EELV a quitté le champ de l'écologie politique et semble penser que l'on peut traiter les problèmes écologiques dans le cadre d'un système capitaliste. Bien entendu, c'est impossible car le capitalisme a besoin de détruire la planète : c'est là que l'on trouve les matières premières pour produire, produire des cochonneries, toujours plus, au nom de la Sainte Croissance. Mais enlever la partie "rouge" nécessaire au "vert" permet à EELV d'attirer de manière trans-partisane. Nous leur souhaitons bonne chance.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail

    2 commentaires
  • Jeudi 9 mai : défense de la fonction publiqueCela fait des années que la fonction publique est dans le collimateur du libéralisme. Cela fait des années que les syndicats, les mouvements politiques de gauche appellent à la mobilisation pour la défendre. Cela fait des années que les citoyen-ne-s voient bien que les services publics se dégradent. Une des causes de l'explosion sociale des Gilets Jaunes en novembre était d'ailleurs la désertification des campagnes en terme de services publics, et de services rendus au public (sécu par exemple).

    Mais les attaques portées par Macron et son gouvernement sont d'une toute autre nature. En faire la liste ici serait fastidieux, personne n'aurait le courage d'aller jusqu'au bout.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Mars 2020 : Un Havre social, écologique, humain et solidaire ?En mars 2020, auront lieu les élections municipales.

    Au Havre, nous sommes à la croisée des chemins :

    ·      Nous avons d’une part une droite qui sera alors au pouvoir depuis 25 ans ! Une droite essoufflée, qui a vampirisé les quartiers périphériques de la ville au seul profit du centre-ville et de ses opérations de communication « patrimoine de l’Unesco ». Une droite qui a assisté sans lever le petit doigt à la désertification industrielle et portuaire, hormis son « dada », les croisières. Une droite enfin de fin de règne, digne de la décadence de l’empire Romain, après que son premier édile ait harcelé certaines femmes en leur envoyant sans leur consentement des photos à faire rougir les petits chaperons.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail

    3 commentaires
  • Nous avons reçu il y a quelques jours un message de l'Association des Musulmans du Havre (AMH), adressé à - pour faire court - toutes les associations, syndicats et formations politiques que nous avons l'habitude de côtoyer, appelant tous les citoyens et toutes les citoyennes révolté-e-s par l'attentat islamophobe de Christchurch, à rendre hommage aux victimes lors de deux manifestations :

    Lire la suite...

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Agenda du 16 mars : complet !! Il fallait bien un article de blog pour énoncer l'agenda du 16 mars, car il est compliqué. C'est un peu dommage que toutes ces actions arrivent en même temps, mais nous n'y pouvons rien !

    Commençons par les manifestations au Havre :

    • Le 15 mars 2011, débutait la révolution Syrienne, réprimée dans le sang par le régime de Bachar Al-Assad et ses alliés. 8 ans de guerre, d'emprisonnements, de tortures, des centaines de milliers de tué-e-s, de blessé-e-s, de civil-e-s gazé-e-s, au mépris de toutes les conventions des droits de l'humain, et des règles de la guerre, si tant est qu'on puisse parler de règles dans ce domaine.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail

    votre commentaire