• Archarnement judiciaire contre Léopold JacquensL'état, car c'est bien de cela qu'il s'agit refuse de reconnaitre les décisions de justice concernant Léopold Jacquens. Par deux fois, Léopold, "délinquant solidaire", trainé devant la justice pour avoir aidé une dame étrangère en situation "irrégulière" gravement malade, a été relaxé : la première fois par la cour d'appel de Rouen, la seconde par celle de Caen. Par deux fois également la cour de cassation a cassé les jugements et renvoyé Léopold devant la justice. Cette fois, le 4 juin prochain, ce sera devant la cour d'appel d'Amiens.

    On pourrait ironiser en demandant combien il reste de cours d'appel afin que le tour de France soit complet, jusqu'à ce que l'état en trouve une aux ordres, mais cet acharnement n'a rien de drôle.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Vous avez dit : "fusion des communautés de communes" ? C’est sans tambour ni trompette, sans information auprès des citoyens sur les véritables enjeux de l’opération, que se mène actuellement un processus de fusion des communautés de communes de la CODAH, de Caux Estuaire, et du canton de Criquetot-l'Esneval. Un vote à ce sujet doit avoir lieu au conseil municipal extraordinaire de samedi 18 mai.

    C’est en février 2018 que ces trois regroupements de communes ont décidé de leur fusion, qui devrait devenir effective le 1er janvier 2019 sous la forme d’une communauté urbaine.

    La préfète de Seine-maritime a adressé aux communes concernées un arrêté organisant  concrètement cette fusion.

    Les communes ont trois mois pour se prononcer sur ce nouvel avis, faute de quoi elles sont réputées favorables. Or la fusion est subordonnée à l’accord de toutes les communes du périmètre concerné, exprimé par 2/3 des conseillers municipaux, ou par la moitié au moins des conseils municipaux des communes représentants 2/3 de la population.  (Subtil !)

    Lire la suite...

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • 70 ans de déni des droits du peuple palestinien ! Le 15 mai, les palestiniens commémoraient la Nakba (la catastrophe), c'est à dire la période pendant laquelle, de 1947 à 49, des centaines de villages ont été détruits et 750 000 palestiniens ont été chassés par la force lors de la création d'Israël.

    La création d'Israël, c'était le 14 mai 1948, et c'est cette date que Trump a choisi pour transférer officiellement l'ambassade des Etats-Unis de Tel-Aviv à Jérusalem. Une véritable provocation, une de plus.

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail

    1 commentaire
  • Ouaga Girls : aucun métier ne devrait être interdit aux femmes !Le collectif Pour les Droits des Femmes (PDF), Femmes Solidaires, l'AHSETI, et le Sirius organisent la projection du film "Ouaga Girls", film documentaire de Theresa Traore Dahlberg,

    au cinéma Le Sirius, au Havre, Jeudi 17 mai, à 20h45

    Synopsis : Bien décidées à devenir mécaniciennes, Bintou, Chantale et Dina apprennent le métier à Ouagadougou. Au programme ? Étincelles sous le capot, mains dans le cambouis, et surtout, bouleversements joyeux des préjugés : aucun métier ne devrait être interdit au femmes !

    La projection sera suivie d'un échange avec Roselyne Mabille (Collectif P.D.F), Claudine Bultez (Femmes Solidaires) et Francis Lecomte (AHSETI) sur le thème de « l’égalité entre les femmes et les hommes dans le choix et l’accès à un métier : déconstruire les stéréotypes de sexe »

     télécharger le flyer ici

    Et regardez la bande annonce :

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • "Syrie regards citoyens" : projection du film "eau argentée" au SiriusLes associations "Normandie Images" et AMII nous demandent de relayer cette information, ce que nous faisons bien volontiers :

    Dans le cadre du cycle documentaire Syrie regards citoyens, Normandie Images et l'association AMII ( action et médiation interculturelles pour l'intégration) proposent une projection du film " Eau Argentée":

    au cinéma Le Sirius au Havre à 20h45 le Jeudi 31 Mai 2018.

    Cette projection sera suivie d'un débat avec la présence exceptionnelle du réalisateur Laurent Cantet, récompensé par la Palme d'Or en 2008 pour "Entre les Murs", président de "passeurs d'images" et Ossama Mohammed, réalisateur du film.

    Le film aborde, par des dizaines de vidéos "youtube" amateurs compilées, la guerre civile syrienne. Il narre la destruction et les atrocités commises lors de la guerre, filmées par des téléphones mobiles et postées sur Internet, mêlées à des plans tournés par Wiam Bedirxan pendant le siège de Homs entre 2011 et 2014. Le montage a été réalisé en association avec Ossama Mohammed, en exil à Paris , et les deux réalisateurs expriment leurs impressions personnelles.


    Débat :  "Réfugiés : des citoyens en exil"

    Échanges avec les spectateurs à l’issue de la projection avec la participation d'Ossama Mohammed.

    télécharger le flyer ici

     

     

    Partager via Gmail

    1 commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires