• Pollution aux particules fines : transports gratuits au Havre ?

    Pollution aux particules fines : au Havre, on fait quoi ?Cela fait 5 jours de suite depuis le 19 janvier qu’ Air Normand indique que l’air que nous respirons au Havre est soit mauvais, soit très mauvais. On connaît la gravité de cette pollution pour les enfants, les anciens, les personnes à santé fragile. C’est une ville ouvrière déjà touchée par les maladies professionnelles ( les méfaits de l’amiante frappent toujours) qui subit ainsi cette double peine.

    La loi indique le droit à un air respirable. La responsabilité des élus est donc engagée. D’autant que des moyens existent pour prévenir la population et réduire cette pollution. Pourquoi, pour commencer, ne pas avertir par le moyen d’une information donnée aussitôt sur les panneaux publicitaires ? (même si on peut aussi se poser la question du bien fondé de ces panneaux qui apportent aussi leur lot de pollution !)

    L’émission d’ actualité de mercredi 24 janvier sur FR3 a indiqué notre retard par rapport à des pays comme la Finlande concernant la pollution produite par les navires à quai. Selon le spécialiste interviewé il faudrait attendre encore 10 ans pour que les quais soient équipés en postes de GNL ( gaz naturel liquéfié ) et en branchements en électricité permettant de réduire cette pollution considérable qui frappe les Havrais. Par exemple, un paquebot de croisière à quai pollue autant qu'un million de voitures, en termes d'émission de particules fines et de dioxyde d'azote car les moteurs tournent en permanence pour l'alimentation du navire en électricité.

    La majorité au pouvoir dans la cité refuse la mesure de justice appliquée à Rouen et à Paris : la gratuité des transports en commun au moins pendant les jours où la pollution est la plus grave. Mais pourquoi ne pas aider d’une façon permanente à la diminution de l’emploi de la voiture par l’extension sans retard des trams jusqu’aux quartiers sud, jusqu’à Harfleur et Gonfreville l'Orcher, et jusqu’à la zone industrielle et portuaire. Pourquoi ne pas créer dès maintenant des parkings relais aux entrées de la ville ? Par exemple, le parking toujours désespérément vide du stade océane pourrait servir de parking relai, en étendant les lignes de tramway. C'est un projet largement faisable qui a déjà été évoqué lors des élections municipales, beaucoup moins cher et plus efficace qu'un téléphérique ! On nous rétorquera (l'argument habituel ) que la ville n'a pas la main sur la gestion du parking, mais avec juste un peu de volonté politique, on peut beaucoup de choses, monsieur le maire.

    Et pourquoi, en allant plus loin, refuser des transports publics gratuits en permanence ce qui serait une bonne façon de réduire chaque jour la circulation automobile ? Plusieurs communautés de communes, de tous bords politiques, l'on déjà fait, et nous n'avons pas connaissance qu'elles auraient été mises en faillite !

    Ne faudrait-il pas également développer au Havre des recherches universitaires pour diminuer encore les pollutions portuaires, industrielles, et des transports des camions des automobiles ?

    Voici des luttes qui pourraient rassembler tous les syndicats, toutes les associations, tous les partis et mouvements qui mettent « l’humain d’abord » au cœur de leurs préoccupations.

    Notre mouvement ENSEMBLE ! est né à la fois de l’ exigence de tenir compte de la lutte contre la pollution et de la nécessité de rassembler les forces de transformation sociale et écologique. Notre collectif havrais se tiendra au premier rang de ces luttes


  • Commentaires

    1
    Dimanche 26 Février à 10:48

    Enfin une bonne nouvelle

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :