• La Roya - Idlib

    A priori, rien de comparable. Mais ce qui relie ces deux régions, outre qu'Idlib, en Syrie, a vécu ces jours-ci la conquête éclair des Djihadistes - nous y reviendrons, ce sont deux événements qui auront lieu au Havre cette semaine. Pour les rappeler, voici un petit pense-bête :

    JEUDI 24 JANVIER, 20h45, AU SIRIUS

    Projection du film de Michel Toesca sur Cédric Herrou, qu'il n'est plus utile de présenter, et son combat pacifique en faveur des migrants dans la vallée de la Roya (Alpes Maritimes).

    Voir la bande annonce :

    Le Sirius : 5 rue Duguesclin, 76600 Le Havre

    VENDREDI 25 JANVIER, 17h30, A FRANKLIN

    La Roya - IdlibLe Collectif Solidarité Syrie organise une rencontre avec le docteur ABDELWAHAD, représentant de l'association UOSSM (Union des organisations de secours et soins médicaux).

    La situation dans le nord du pays, et en particulier dans la région d'Idlib, est catastrophique. La conquête éclair de la région par les djihadistes d'Hayat Tarhir Al-Sham, groupe issu du Front Al-Nosra, lui-même branche syrienne d'Al Qaida, ne va pas arranger les choses, et surtout pas les conditions d'intervention des ONG.

    Le Front de Libération National, dans lequel on retrouve l'Armée Syrienne Libre, a été balayé, n'ayant pas reçu le soutien promis par la Turquie. Il s'agit là d'un calcul cynique d'Erdogan. En effet, Hayat Tarhir Al-Sham avait annoncé avoir également comme objectif de bouter les Kurdes du YPG (branche armée du PKK) hors du Rojava. A n'en pas douter, il y a eu là un accord tacite entre les djihadistes et la Turquie : les uns apporteront leur soutien au pouvoir turc contre les kurdes, tandis que l'autre laissera faire à Idlib.

    Encore une fois, ce sont les civils, ainsi que les progressistes, qui font les frais de ces accords abjects. Pendant ce temps, Bachar Al-Assad compte les points, et le moment venu lancera l'assaut final contre la révolution syrienne.

    A Idlib, les conditions sont très dures pour les réfugiés, l'aide humanitaire passe très mal, et beaucoup d'ONG ont quitté la zone. L'UOSSM, quant à elle, s'occupe de la gestion des deux hôpitaux, ainsi que de la distribution de médicaments et de matériels dans les plus petits centres de soin.

    Nous en saurons plus vendredi soir ! La rencontre se terminera par un repas partagé Franco-Syrien (chacun-e amène quelque chose).

     

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :