• Elections territoriales en Corse : qu'est ce qui ne va pas ?

    Les 3 et 10 décembre, auront lieu en Corse les élections territoriales, qui donneront naissance à la nouvelle collectivité territoriale de l'ile, qui remplacera en 2018 à la fois les deux départements et l'actuelle collectivité territoriale.

    Huit listes seront en présence :

    • Les nationalistes présenteront deux listes : La majorité nationaliste sortante, composée des autonomistes de Gilles Simeoni et des indépendantistes de Jean-Guy Talamoni, fera liste commune. Depuis leur victoire en 2015, trois des quatre députés de l'ile sont issus des rangs nationalistes. Une autre liste indépendantiste, Rinnovu, a également été déposée
    • À droite, deux listes s’opposeront, aucune des deux n’ayant obtenu l’investiture des "Républicains".
    • En Marche, le Front national et les écologistes présentent également chacun une liste.
    • Enfin à gauche, les Insoumis, le PCF et Manca Alternativa (Ensemble ! Corse) font liste commune.

     

    C'est ce rassemblement de la gauche corse qui, visiblement, n'a pas plu à Jean-Luc Mélenchon qui le condamne ouvertement.

    Le torchon a commencé à brûler le 3 septembre lorsque Jean-Luc Mélenchon a qualifié de "tambouille politique" les discussions pour une liste commune entre le PCF, les Insoumis corses, Manca Alternativa et des militants syndicaux associatifs et culturels.

    JLM a récidivé le 7 novembre sur son blog avec des mots très violents, se proposant même de rencontrer les trois députés nationalistes, désavouant ainsi implicitement la liste commune de la gauche.

    Les candidats de la liste commune rappellent que  les indépendantiste corses sont "des gens – dans leur majorité – qui se déclarent pour l’Europe libérale et qui s’accommodent fort bien du système actuel sous couvert de revendications identitaires. […] Rappelons à Jean-Luc Mélenchon que les trois députés nationalistes se sont abstenus lors du vote sur les ordonnances du travail, à l’Assemblée nationale. Les salariés corses apprécieront. "

    Ici, au Havre, nous ne sommes pas spécialistes de la Corse. C'est pourquoi, plutôt que de développer plus longuement, nous vous proposons de vous faire une idée du débat en suivant les liens ci-dessous.

    Il ne s'agit pas pour nous de dénigrer la France Insoumise, loin s'en faut. Certains de nos militant-e-s en font par ailleurs partie. Mais nous estimons qu'être insoumis ne signifie pas dévotion totale au chef, et que cacher les problèmes sous le tapis ne ferait pas avancer la cause qui nous est commune. Débattre, discuter politique, ce n'est pas que du bla-bla, ça précède l'action.

    les liens nécessaires à la compréhension :

    - l'article de blog de Jean-Luc Mélenchon du 7 novembre, qui part de l'analyse de la situation en Catalogne pour en tirer des leçons sur la Corse.

    - Sur le site de nos camarades Corses :

     lettre ouverte de 92 Insoumis corses à Jean-Luc Mélenchon

    des insoumis oui, des dévots non

    le soutien de Roger Martelli à la liste "L'Avenir, la Corse en commun", "L'Avvene, a Corsica in cumunu".

    Et puisque nous parlons de Roger Martelli, ceux et celles qui veulent aller plus loin pourront lire son excellent texte sur le site national d'Ensemble !


  • Commentaires

    1
    Mel Amar
    Samedi 11 Novembre à 18:28

    La condamnation édictée par Manuel Bompard, haut responsable du Parti de Gauche et du groupe dirigeant de France Insoumise à Paris, contre l'unité de la gauche antilibérale en Corse, marque un durcissement de la verticalité de FI. En effet, en mai et juin 2017, dans les élections législatives en Seine Maritime, dans la 5ème circonscription (Lillebonne-Notre-Dame de Gravenchon), une liste commune France Insoumise-PCF avait été validée par France Insoumise: celle de Myriam Mulot (France Insoumise) et Yann Beux (Parti communiste).

    Pourquoi ce qui est possible à Lillebonne ne le serait-il pas en Corse?

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :