• Elections municipales de 2020 : déclaration d'Ensemble ! Le Havre

    Elections municipales de 2020 : déclaration d'Ensemble ! Le HavreEn 2020, auront lieu les élections municipales. Ces élections seront importantes car elles doivent être l'occasion, au Havre, de changer enfin de majorité municipale, après 25 ans de gestion de droite. Malgré le fait que l’État rogne sur les dotations aux collectivités territoriales, quelles soient municipales, départementales ou régionales, malgré le fait que certaines compétences soient maintenant de la responsabilité de la CODAH, la majorité municipale a encore du pouvoir, dans les choix qu'elle peut faire, qu'elle devrait faire. Augmenter le nombre d'anneaux pour les bateaux de plaisance ou ouvrir une école, ce n'est pas le même programme politique. S'appuyer sur les associations, les groupes de musique havrais ou les compagnies de théâtre locales pour bâtir une politique culturelle, ou tout miser sur les "pointures" nationales ou les bateaux de croisière, ce n'est pas non plus la même chose.

    Après la lutte des Janet, qui s'est terminée par la victoire que l'on sait, l'actualité sociale marque une pause dans notre ville. C'est pourquoi nous en profitons pour publier cette déclaration, qui explique notre vision de ce que devra être une campagne électorale municipale si nous voulons avoir une chance d'amener les exigences populaires au pouvoir au Havre.

     

    DÉCLARATION DU MOUVEMENT ENSEMBLE !

    Mouvement pour une Alternative de Gauche, Ecologiste et Solidaire

    SUR LES MUNICIPALES de 2020

    Il y a au Havre une majorité de gens qui souhaitent pour leur ville une municipalité éprise de justice sociale entre les quartiers, apte à réaliser les transformations soucieuses de l’écologie, créatrices d’emplois dignes. Ne l’avons-nous pas croisée dans les milliers de manifestants refusant la casse des conquis sociaux, dans les dizaines d’associations dans lesquelles nous sommes investi-e-s ?

    Cette majorité populaire doit devenir majoritaire dans les urnes des élections municipales dans deux ans.

    C’est à cette perspective que le mouvement Ensemble ! du Havre tient à contribuer.

    Nous appelons toutes les formations politiques anti-libérales et les associations engagées dans la défense des droits, à s’investir dans une démarche unitaire sur la base des exigences citoyennes.

    Souvenons-nous qu’en 2014 la colère était grande contre une gauche qui pratiquait une politique de soumission aux dogmes de la Droite, privant ce mot « Gauche » de toute possibilité de mobilisation de l’électorat qui lui avait fait confiance. Il est indispensable que désormais, toute alliance soit extrêmement claire sur le refus de se soumettre aux volontés du grand patronat, de la finance et de ses alliés.

    Souvenons-nous qu’en 2014 l’abstention avait atteint 52,97%. Au Havre, 59 921 personnes inscrites n’avaient pas voté. Comment regagner demain ces électeurs et électrices, sans réaliser cette fois de réels progrès dans la démocratie citoyenne ? Les Havraises et les Havrais seront-ils/elles de nouveau appelé-e-s à soutenir des programmes réalisés sans eux et elles ? Des questionnaires seuls ne peuvent résoudre l’exigence citoyenne qui est d’approfondir ensemble les questions. Les exigences de notre époque, ce n’est plus seulement d’aller applaudir à des réunions peu suivies des discours élaborés au sein des états-majors des formations politiques. Elles doivent se nourrir des luttes qui prolongeront celles des cheminots, hospitaliers, postiers, étudiants, EHPAD, de ceux et celles qui accueillent les migrants, des personnels de l’éducation nationale, etc…

    Ces progrès de pratique démocratique, il ne faut pas attendre 2020 pour y travailler avec l’ensemble des citoyen-ne-s havrais-e-s, car il va falloir vaincre les habitudes qui ne laissent au citoyen que le vote.

    Une dynamique d’union claire, efficace et crédible des forces véritablement attachées à s’opposer à la pression capitaliste ne peut pas se réaliser au dernier moment uniquement par des accords d’appareils. Ensemble !, en tant que mouvement partie prenante de toutes les luttes, recueille, comme d’autres, la parole des citoyen-ne-s, leurs aspirations à un avenir plus juste. Nous tiendrons donc notre place dans la construction de l’édifice démocratique municipal.

    Aucun intérêt particulier de formation politique ne doit priver les Havraises et les Havrais d’une municipalité correspondant à leur idéal de justice sociale, d’émancipation citoyenne, et d’efforts écologiques.

    Le Havre, 16/07/2018

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    1
    jacques Q
    Mercredi 18 Juillet à 13:00

    bonjour a tous, 

    Pleinement d'accord,

    je rappelle la démarche des trois groupes de la FI havraise qui  ont tenu ensembles une conf de presse en juillet:

    - nous nous inscrivons depuis juillet dans une démarche de construction d'un programme municipal avec la population havraise qui prend en compte les urgences démocratiques, sociales et écologiques en rupture avec le catéchisme libéral.

    - Cela ne constituera pas l' activité principale des GA, il faut néanmoins s'y attacher dans la durée pour aborder l'échéance municipale sérieusement dans 2 ans:  Un programme d'abord, pour en finir avec les cuisines de dernière minute. 

    - Pour nous,  il est totalement anticipé, mal venu et source de crispation… de figer dès à présent une liste de candidat complaisant ou un cadre d'alliance électorale sans principes : Nous devrons travailler avec toutes les bonnes volontés sans exclusive. 

     Individuellement, Jeff Queron (santé), Sonia Anton (culture), Pierre Bouysset (écologie), Nicolas Guillet (finances publiques), Nancy  Duboc ( quartiers en difficulté) se chargent de monter des groupes de travail, de prendre des contacts. A chacun  sa méthode, son calendrier, il suffit de se faire connaitre. Et Il existe bien d'autre thèmes, nous sommes bien conscients  que la FI ne fera rien toute seule. 

    C'est donc un essai, un premier jet, il faut bien que quelques uns se lancent dans les travaux pratiques. Nous ferons un  bilan critique en septembre pour affiner la méthode. Il s'agit de décliner sur le plan local quelques propositions, une trame programmatique très ouverte qui suscite l'intérêt et l'envie du débat démocratique autour d'un programme alternatif havrais (et non FI). Nombre de militants, assos et organisations pourrait partager et porter avec nous cette démarche.

    Nous tiendrons une réunion publique en automne.

    Cordialement, pour la FI,  Jacques

    2
    lallemand jean
    Jeudi 19 Juillet à 15:34

    Bonjour,

    Tout cela se rejoint. Il faudrait connaître les coordonnées des militant-es qui se sont proposés pour animer les 4 thèmes qui devraient s'élargir.

    Par exemple: transport, action sociale, économie, eau, urbanisme, etc...

     

    3
    Jacques Q
    Dimanche 5 Août à 09:23

    Bonjour à tous, 

    Certain d'entre nous qui voulait impulser un groupe s'inquiètent déjà, par un début de pratique du piège du débat de spécialistes. Ou le risque d'entrer dans le détail qui fermerait le débat.

    C'est tout l'inverse qu'il faut faire: Pour les militants de la FI notre objectif de l'été est de proposer une trame large et ouverte, une déclinaison locale des grands axe du programme l'Avenir en Commun (qui à réuni 30% de l'électorat havrais au premier tour des présidentielles) que nous soumettrons à la critique publique dès septembre.

    Chaque "impulseur" a champ libre pour sa méthode , pragmatique et à eux de se faire connaitre . Beaucoup de sujet sont transversaux et amèneront des regroupements. 

    On pourrait partir de ce que la population havraise ressent comme des urgences démocratiques, sociales, écologiques. 

    Pour ma part (Jacques 06 86 69 47 57), avec Pierre et Jérome nous impulsons un groupe " l'urgence démocratique" qui porterai sur:

    la démocratie municipale et de quartier, les droits fondamentaux collectifs et individuel, l'exemplarité de la mairie-employeur, les marges d'action municipale dans le cadre de l'intercommunalité, de la loi, de la politique de Macron et de la la baisse des budgets.

    Voilà donc un simple canevas (modifiable). Est'il nécessaire d'entrer déjà dans le détail ?  L'essentiel est de stimuler un débat public de plus en plus large sur 2 ans, c'est dire qu'il peu y avoir des rebondissements.

    " L'urgence sociale"? Nancy y répond en partie par "Les quartiers en difficulté". Jeff par" La santé"  jean par "l'action sociale".....

    Les transports, les cantines, la gestion des déchets, le logement, l'urbanisme entre urgences sociales et urgences écologiques, comment classer tout ça et aboutir à un programme cohérent ?

     Au grand bonheur de travailler ensemble,

    Jacques

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :