• Edouard Philippe invente le contrat de "maire stagiaire reconductible"

    Edouard Philippe invente le contrat de "maire stagiaire reconductible"Edouard Philippe annonce qu'il sera tête de liste, en lice pour la mairie du Havre. En même temps (permettez cet emprunt, M. le président) il annonce également qu'en cas de victoire il restera à Matignon, et donc qu'il ne sera pas maire !

    Ben voyons ! Le règne de la tambouille porté au sommet de son art ! Je me présente pour essayer d'attirer tous ceux et celles qui pensent encore que "grâce à lui Le Havre a bien changé", et après je reste premier ministre, ce qui donnera à mon ami Jean-Baptiste Gastinne l'occasion de faire un deuxième CDD, et d'avoir son nom gravé dans le marbre du hall d'honneur de la mairie sans avoir jamais été élu !

    Et qui est le couillon de service ? le peuple havrais, à qui on donnera l'impression de faire un choix sur lequel on s'essuiera les pieds une fois les élections passées.

    Il faut tout de même rappeler qui est Edouard Philippe : c'est celui qui dirige un gouvernement de droite dure, insensible à la détresse des gens, contre laquelle il envoie des escadrons entiers de CRS, de BAC et autres forces dites "de l'ordre". Que ce soient les Gilets Jaunes, les enseignant-e-s, les personnels hospitaliers, les pompiers, tout le monde passe au LBD, au lacrymo, aux GLI F4 ! "tuez-les tous, Dieu reconnaitra les siens ! "(1) Rarement on aura vu un tel déferlement de haine d'un gouvernement français contre son peuple.

     Edouard Philippe, c'est aussi la facture exorbitante des 500 ans du Havre, un très obscur passage en tant que lobbyiste chez Areva(2)(3), celui qui a laissé désertifier le tissu industriel et économique havrais au nom du sacro-saint "laisser-faire" libéral : centrale thermique, Lafarge.... Évidemment, c'est aussi le meneur de la réforme des retraites que tout le monde connait, et, à ce titre, le responsable des conflits sociaux que nous connaissons depuis la fin 2019. Lui et sa fine équipe ont été ceux qui ont multiplié les "délégations de services publics", et donc les dons au privé, en vendant les biens qui appartiennent à tout le monde : stade Océane, parkings, crématoriums... Enfin, afin de mieux le cerner, nous laisserons la parole à la cour des comptes, pas réputée spécialement gauchiste(4).

    Alors si nous voulons à la tête de la ville des casseurs (par intérim) de la cohésion sociale et des bien publics, votons Edouard Philippe !

    Par contre, si nous voulons une ville au service de ses habitant-e-s, dirigée par et pour ses habitant-e-s ; si nous voulons une municipalité qui réponde aux trois urgences qui se font jour actuellement (Ecologique, Démocratique, Sociale), alors nous voterons pour la seule liste qui est à la fois rassembleuse des mouvements politiques qui comptent sur la ville (PCF, France Insoumise, Ensemble !, Générations, Décroissants, Groupe municipal "Pour une Nouvelle Gauche au Havre"), et qui comprend plus d'un tiers de citoyens et citoyennes, qui seront les garants de son fonctionnement démocratique au service de tous et toutes : La Liste "Un Havre citoyen", menée par Jean-Paul Lecoq, et dont vous pourrez lire (ou relire) le programme ici (par exemple) :

     

    Edouard Philippe invente le contrat de "maire stagiaire reconductible"

    Vous pouvez suivre la campagne sur facebook :

    Edouard Philippe invente le contrat de "maire stagiaire reconductible"

    ou sur le site web :

    Edouard Philippe invente le contrat de "maire stagiaire reconductible"

     

    (1) Arnaud Amaury, légat du pape, avant le sac de la ville de Béziers en 1209. Pendant la croisade dite "des albigeois" contre les Cathares, alors qu'il ordonnait le sac de la ville,ce fut sa réponse à ceux qui lui faisaient remarquer que tous n'étaient pas Cathares et qu'il y avait des "bons chrétiens" parmi les habitants.

    (2) http://www.libreactu.fr/nucleaire-le-tres-obscur-passage-dedouard-philippe-chez-areva/

    (3) https://www.capital.fr/economie-politique/edouard-philippe-a-lemission-politique-repondra-t-il-sur-la-nouvelle-affaire-areva-1308726

    (4) https://www.franceinter.fr/politique/au-havre-la-gestion-d-edouard-philippe-epinglee-par-la-cour-des-comptes

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :