• Déchéance de nationalité, état d'urgence : rien n'est joué !

    Les récents votes scandaleux de l'assemblée nationale en faveur de la constitutionnalisation de l'état d'urgence et de la déchéance de nationalité n'impliquent pas que tout est joué et qu'il faudrait baisser les bras. Il n'est pas dit que le gouvernement pourrait obtenir la majorité des 3/5ème lors d'un éventuel congrès.

    L'enjeu est de taille : l'inscription de telles mesures dans la constitution constitue non seulement une régression des libertés fondamentales, mais elle pourrait également se révéler une arme formidable pour le pouvoir si d'aventure une "alternance" amenait au gouvernement le Front National et ses affidés, ou tout simplement une droite décomplexée telle qu'on la déjà connue.

    Pour convaincre autour de nous, il faut bien prendre conscience des enjeux. C'est pourquoi le Collectif Havrais pour la Défense des Libertés Fondamentales organise une

    réunion publique le 23 février à 18h, dans la grande salle de Franklin

    avec :Vincent SOUTY, juriste, docteur en Droit public :
    « L’état d’urgence : légalité? Quels dangers pour nos libertés et solidarités? »


    Isabelle ATTARD, Députée du Calvados :
    « Pourquoi j’ai voté contre. »


    Patrick LE MOAL, Fondation Copernic :
    « Offensive sur les droits sociaux et dérive sécuritaire »

    télécharger le tract d'appel à cette réunion : ici


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :