• Boualem BENKHELOUF, adjoint au maire d'Aubervilliers

    Boualem BENKHELOUFIl n'était pas Havrais. Qu'importe ! Nous n'avons pas de frontières ! Un camarade qui part, d'où qu'il vienne, c'est de l'énergie, des idées, du dynamisme qui manqueront cruellement à notre combat. C'est une perte pour toutes et tous.

    Communiqué ENSEMBLE ! Aubervilliers

    Notre frère, notre ami, notre camarade, Boualem BENKHELOUF, est décédé ce 1er mai 2020, après des semaines en réanimation suite au Covid 19.

    Nous saluons ici l’engagement politique, syndical et associatif de toute une vie.

    Il avait passé son enfance et sa jeunesse à Bordeaux. Il était devenu un boxeur amateur reconnu, fier de montrer les documents écrits et photographiques relatant ses prestations.

    Dès son entrée dans le monde ouvrier, il s’était engagé dans le militantisme syndical à la CGT du bâtiment.

    Devenu permanent syndical au siège de la fédération BTP de la CGT à Montreuil, il s’était largement engagé dans la lutte contre les discriminations et le racisme envers les immigrés, les étrangers, travailleurs ou non, avec ou sans papiers.

    Habitant la ville d’Aubervilliers, il y était devenu une personnalité incontournable dans toutes les activités politiques et associatives.

    Longtemps militant du PCF, il s’en était éloigné notamment par son combat pour la diversité qu’il estimait insuffisamment pris en compte par le parti, critique qu’il avait déjà porté dans les années 80 au sein de la CGT. Il avait fondé avec Mouloud AOUNIT l’association « 93 au cœur de la République » militant pour les droits et la représentativité des immigrés dans la vie politique et sociale.

    A Aubervilliers, il avait participé à tous les combats. Il fut militant actif du MRAP, d’ « Auber CEDEX » (Contre l’Extrême Droite Et les Exclusions, affilié à RASL’FRONT), du Collectif Vigilance Logement défendant les mal-logés, créateur de « La Médina », association laïque regroupant les albertivillariens de toutes origines... et de bien d’autres encore.

    Il avait rejoint le mouvement « ENSEMBLE ! » dès sa création, militant pour le rassemblement des forces véritablement à Gauche. Élu municipal en 2014 sur la liste Front de Gauche, il était adjoint au maire en charge de la Démocratie locale, avec le groupe des élus « ENSEMBLE ! et Citoyen(ne)s ». 

    Depuis des années il s’activait pour la reconnaissance du massacre des algériens à Paris et en banlieue du 17 octobre 1961 (commémoration chaque année à Aubervilliers et pose d’une plaque le long du canal Saint Denis) et une constante implication aux côtés du peuple algérien contre toutes les oppressions.

    Nous perdons en ces jours un camarade chaleureux, bon vivant, à l’écoute de chacun, ne laissant passer aucun dérapage, notamment racistes ou islamophobes. 

    Nous n’oublierons pas sa gentillesse, sa disponibilité envers chacun, ni son rire communicatif.

    Comme pour protester, Il nous a quitté un 1er mai où les manifestations étaient pratiquement impossibles, lui qui ne manquait aucun de ces rendez-vous.

    Nous joignons notre peine à celle de sa famille, de ses deux fils et de leurs enfants. Il sera inhumé auprès de sa femme Houria au cimetière d’Aubervilliers.

    Ses ami.e.s et camarades du collectif ENSEMBLE ! Aubervilliers

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    1
    Benferchouli said
    Dimanche 3 Mai à 04:06
    Je viens de perdre un beau frère,ami, camarade, compagnon.je perds un grand homme disponible, souriant, aimable.
    J'aurais aimé le voir mais hélas..,.
    Adieu mon cher frère.Que dieu t'aceuil dans son vaste paradis inchallah.
      • Dimanche 3 Mai à 08:51

        Acceptez toutes nos sincères condoléances. Courage à vous et à votre famille.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :