• Bernard Lelièvre

    Bernard LelièvreBernard est décédé le 19 février à l'âge de 82 ans. Il n'était pas militant ni adhérent d'Ensemble ! mais il était, depuis très longtemps, un infatigable militant du mouvement ouvrier. En cela, il était des nôtres.

    né en 1935, il fait partie de cette génération pour laquelle la fréquentation de l'école a été sporadique, à cause de la guerre. Il était donc devenu ingénieur thermicien de manière autodidacte.

    Né de mère juive non pratiquante, sa famille frôle de peu la déportation,  car le curé de Fréville, près d'Yvetot, où sa famille avait trouvé refuge après avoir quitté Le Havre, veut les dénoncer : ils ne vont pas à la messe ! C'est le maire de Fréville, aidé par le curé de Blacqueville, village voisin, qui parviennent à stopper la délation.

    Appelé lors de la guerre d'Algérie alors qu'il est déjà membre des Jeunesses Communistes, il ne portera jamais une arme car il est affecté dans l'administration. Il prend langue clandestinement avec le chef Algérien afin d'épargner des combats fratricides, tant aux appelés de son camp, qu'aux combattants indépendantistes algériens. Il retrouvera bien plus tard, sur un chantier de construction du Pays de Caux, le fils de ce chef algérien qui se fera connaitre. Retrouvailles improbables qu'il n'oubliera jamais.

    Bernard a été membre du Parti Communiste, dont il fut l'un des animateurs (secrétaire de section du Havre Nord-Est, puis de Caucriauville, dans les années 70), puis du Parti Socialiste, dont il fut de fait exclu en 2005, pour avoir opté pour le "Non" au Traité Constitutionnel Européen. Nous avons à l'époque collé des affiches et distribué des tracts ensemble. Il me disait s'être retrouvé à la porte du local du PS, les  dirigeants (pro "Oui") en ayant changé les serrures.

    Puis, convaincu par le programme de Mélenchon lors des élections européennes de 2009, il adhère au Parti de Gauche, puis tout naturellement à France Insoumise.

    Militant politique, pacifiste, il fut aussi militant écologiste, s'opposant à toutes les formes d'énergie polluantes en apportant dans le débat ses connaissances d'ingénieur thermicien. Récemment, il fut le fer de lance de l'opposition à la central à bois, forte émettrice de particules fines. Il fut aussi membre de l'UFC "Que Choisir".

    Nous n'avons pas toujours été d'accord sur tout, car, comme beaucoup de militants ayant connu le PCF de l'époque stalinienne, il se méfiait des partis, de la forme même "parti". Nous n'étions donc pas toujours d'accord sur les formes que devait prendre une nécessaire recomposition  du mouvement ouvrier à gauche. Mais les discussions, parfois vives, étaient toujours empreintes de respect mutuel.

    Cet hommage à un militant ouvrier est en grande partie repris des discours émouvants lus par Claudine, qui partagea sa vie pendant 53 ans, et son "grand" frère Jacques lors de la cérémonie d'hier. Elle et il voudront bien me pardonner d'avoir repris des faits que j'aurais été bien en peine de connaître. Ces faits m'ont appris à mieux connaitre Bernard, qui, toujours discret, ne nous parlait pas de son passé.

    pour Ensemble ! le Havre, Gilles

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    1
    lelièvre jacques
    Jeudi 1er Mars à 16:41

    Merci Gilles pour cet hommage à Bernard.

    2
    Nancy
    Jeudi 1er Mars à 21:09
    Encore très mes sincères condoléances pour un homme très généreux trés impliqué et plein de gentillesse ...merci Gilles pour ce partage Nancy
    3
    Mercredi 11 Avril à 01:22

    Merci pour cet article simple et réconfortant, à l'image de mon père. Merci infiniment Gilles

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :