• 8 mars : journée internationale des droits des femmes

    Le 8 mars, ce n'est pas LA journée pendant laquelle on tient la porte aux femmes ou on leur offre un café. C'est une journée de luttes. Et cette année, elle a une saveur particulière...

    8 mars : journée internationale des droits des femmesEn effet, il y a 100 ans, le 8 mars 1917 (dans le calendrier grégorien, 23 février dans le calendrier julien en usage alors en Russie), alors que l'hiver continue d'apporter son lot de misère et de famine, et que "leurs hommes" sont encore au front à lutter contre les troupes allemandes, des femmes de Saint-Petersbourg manifestent pour réclamer du pain, la paix, et le retour de leurs maris. Les ouvrières des usines Poutilov se mettent en grève et se joignent au cortège :

    « Sans tenir compte de nos instructions, les ouvrières de plusieurs tisseries se sont mises en grève et ont envoyé des délégations aux métallurgistes pour leur demander de les soutenir... Il n’est pas venu à l’idée d’un seul travailleur que ce pourrait être le premier jour de la Révolution. »(1)

     Et pourtant, sous l'impulsion de ces femmes, la grève s'étend rapidement et bientôt ce sont 200 000 travailleurs et travailleuses qui descendent dans les rues au cris de "du pain", "paix immédiate", "à bas l'autocratie, à bas le tsar". Quatre jours plus tard, le tsar abdique. On connait la suite. C'est Lénine, (et non l'ONU !), qui décrète, le 8 mars 1921, que désormais le 8 mars sera la "journée internationale des femmes", en souvenir des grèves de 1917.

    Auparavant, c'est Clara Zetkin, enseignante, journaliste et socialiste allemande, qui, lors de la 2ème conférence des femmes socialistes à Copenhague en 1910, propose pour la première fois d'instaurer une "journée mondiale des femmes". La première aura lieu le 19 mars 1911.

    Cent ans plus tard, où en sommes nous ?

    en 2017, les inégalités perdurent. Un exemple : les femmes, à travail égal, sont toujours payées un quart de moins que les hommes. C'est comme si elles travaillaient à l’œil à partir de 15h40.

    C'est ce symbole qui a été choisi pour le 8 mars 2017 : un appel à la grève à partir de 15h40.

    Au Havre, plusieurs actions ponctueront cette journée :

    1) à l'initiative de "Femmes Solidaires" : à Franklin à partir de 14h : chansons, danses, poèmes, contes, et douceurs à déguster. Voir l'affiche.

    2) à l'initiative de "Pour le Droit des Femmes" (et soutenue par Amnesty international groupe du Havre, ASHETI, Femmes Solidaires le
    Havre, CGT, FSU, Solidaires, UNEF, Ensemble !, NPA, PCF ) : rassemblement à 17h à coty. Voir le tract

     

    (1). Léon Trotsky : Histoire de la révolution Russe.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :