• 5 novembre à 17 h devant la Sous-Préfecture : État d'urgence ...

     « État d'urgence pour les sans-abri et leurs enfants » 

    Au Havre,  avant l’expulsion du squat, le 115 recevait plus de 60 appels par jour pour 15 places à attribuer ! 

    Depuis hier, 94 personnes dont 43 enfants de moins de 12 ans (5 bébés de moins de 18 mois) sont donc de nouveaux appelants avec le même nombre de places disponibles.

    Pourtant, le logement est un droit constitutionnel. Un Toit, c'est un Droit.

    Au Havre, dans l'indifférence de l'Etat et des pouvoirs publics, des enfants (dont des bébés) vivent et dorment dans la rue. 

    C'est intolérable ! Il y a mise en danger d'autrui !

    La plupart de ces enfants sont scolarisés dans nos écoles, nos collèges, nos lycées.Nous Enseignant-e-s, Parents d'élèves, sommes scandalisés par cette situation et, avec le collectif "Hébergement : L'Urgence, c'est maintenant", appelons à un

     Rassemblement  
    devant la Sous-préfecture 
    Mercredi 5 Novembre à 17 h,

    pour rappeler 

    •  que l’hébergement d’urgence, est un droit pour toutes et tous.  Le respect de ce droit incombe au préfet, représentant de l’Etat dans le département et responsable de la mise en œuvre du droit à l’hébergement d’urgence dans le cadre du dispositif de veille sociale.
    • que nous exigeons qu'aucun de nos élèves ne dorme dehors !
    • qu'il est plus particulièrement irresponsable d'abandonner dans la rue de très jeunes enfants ( le plus jeune a 2 mois)

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :