• Référendum d’Initiative Citoyenne et Cahiers de DoléancesLe RIC : une bonne idée mais pas n’importe comment !

    A priori, tout ce qui permet aux citoyen-ne-s de s’exprimer directement peut sembler être une bonne idée. Certain-e-s sont contre, ou émettent des doutes car ils ou elles pensent que cela pourrait permettre le retour ou l’émergence de lois rétrogrades : rétablissement de la peine de mort, lois anti-homosexuel-le-s, anti-immigré-e-s, racistes, sexistes, etc…

    Mais nous ne pouvons pas promouvoir la démocratie directe lorsque les électeurs vont dans notre sens, et la réprouver lorsqu'ils iraient en sens inverse. Comme démocratie, on ferait mieux ! Le peuple vote mal, changeons de peuple !

    Lire la suite...

    Partager via Gmail

    1 commentaire
  • Il nous enfume !"Cette colère […] c’est celle du couple de salariés qui ne finit pas le mois et se lève chaque jour tôt, et revient tard, pour aller travailler loin. C’est celle de la mère de famille, célibataire, veuve ou divorcée, qui ne vit même plus, qui n’a pas les moyens de faire garder les enfants et d’améliorer ses fins de mois, et n’a plus d’espoir. Je les ai vues, ces femmes de courage, pour la première fois disant cette détresse sur tant de ronds-points. C’est celle des retraités modestes qui ont contribué toute leur vie et souvent aident à la fois parents et enfants et ne s’en sortent pas. C’est celle des plus fragiles, des personnes en situation de handicap, dont la place dans la société n’est pas encore reconnue. "

    Soyons honnêtes, c'est beau ! Victor Hugo doit être vert de rage de ne pas avoir trouvé ces phrases pour "Les Misérables". Petit joueur ! Mais dans la bouche de notre président des riches, ça ne passe pas ! ça donne la nausée.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail

    2 commentaires
  • Ils veulent vivre mieux ? Qu'on refasse la moquette ! (Marie-Antoinette, décembre 2018)(Photo ci-contre : illustration de la politique gouvernementale : « le cap est bon, et nous allons le tenir » Edouard Philippe, 18/11/2018)

    A l’heure où des dizaines de milliers de personnes sont dans les rues, aux carrefours, devant les ponts et les péages, nos monarques multiplient les provocations. La dernière en date étant le changement de la moquette de l’Élysée (qui sera d’un "moderne dégradé de gris et de beige") et la réfection de la salle des fêtes, pour la modique somme de 600 000 €.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires