• Ils ont osé !Même la droite n'avait pas osé le faire ! La préfecture de police de Paris, par un communiqué paru aujourd'hui, vient d'interdire la manifestation intersyndicale prévue demain, de Bastille à Nation.

    Ce gouvernement, affolé comme un chien en cage, incapable de tenir sa police, définitivement coupé de sa base sociale, qui était déjà bien flageolante, emploie maintenant les moyens les plus anti-démocratiques pour plaire à ses maîtres : les grands patrons du CAC40 et du Medef. Il faut dire que pour eux comme pour nous, l'enjeu est d'importance : ce sont des décennies de recul social qui se jouent dans cette partie, que nous ne devons pas perdre car nous sommes la majorité !

    D'ores et déjà, Ensemble ! et son collectif Havrais réaffirment leur attachement au droit élémentaire de manifester, et ses militant.e.s seront présent.e.s dans les manifestations de jeudi, interdites ou non.

    Au Havre, la manifestation partira de la CCI à 10h30.

    Montrons à ce gouvernement qui nous tourne le dos tout en nous montrant les dents que nous ne nous en laisserons pas conter !

    Notons également que ce gouvernement a déjà par deux fois interdit des manifestations : lors de la COP21, au prétexte de l'état d'urgence, mais surtout pour que des hurluberlus écolos ne viennent pas troubler la grande messe, et lors des manifestations de soutien à Gaza, pendant l'été 2014.

    La dernière interdiction d'une manifestation syndicale est tristement célèbre : il s'agit de la manifestation du 8 février 1962  contre l'OAS, le fascisme et pour la paix en Algérie, et qui s'est terminée par le massacre d'état du métro Charonne.

    HOLLANDE, VALLS et CAZENEUVE dans les pas de Maurice PAPON !

    ou : "comment sublimer l'art du suicide politique !"

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Solidarité avec des migrantes déboutées du droit d'asileNous nous faisons l'écho ici d'une initiative de la Section Havraise de la Ligue des Droits de l'Homme, initiative qui rentre en résonance avec nos combats et nos valeurs :

    "Des réfugiées demandeuses du Droit d'asile ont écrit avec le collectif théâtral dieppois « Vendredi 13 » une pièce de théâtre « BIENVENUE EN FRANCE », qui témoigne de ce qu'elles ont vécu lors de leur «  accueil » .

     

    Cette pièce a été jouée plusieurs fois à Dieppe et dans d'autres villes.

     

    Aujourd'hui, plusieurs d'entre elles ont été « déboutées » de leur demande d'asile.

     

    Pour protester contre cette décision, pour affirmer sa solidarité avec ces femmes, pour leur apporter une aide, la section de la Ligue de Droits de l'Homme du Havre organise une projection suivie d'un débat le vendredi 17 juin 2016 au Bastringue 136 rue du docteur Postel (Le Havre).

    L'entrée est libre. Les réservations sont à faire sur le site du théâtre : http://www.lebastringue.fr/réservations/ "

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Meeting intersyndical du 2 juin : Enthousiasme et combativité ! Magnifique !La salle Franklin était comble ! 6 ans que nous n'avions pas eu l'occasion de voir tant de monde lors d'un meeting, et surtout un tel enthousiasme sur tous les visages. La dernière fois, c'était lors d'un meeting en 2010, lors des grandes grèves contre la réforme des retraites, dans la salle Navalis du Comité d'Entreprise de Dresser-Rand.

    Déjà en 2010, les travailleurs et travailleuses de la CIM et des raffineries avait failli mettre le gouvernement à genou, après plusieurs semaines de grèves et de blocage des dépôts et de la production

    Aujourd'hui, le puissant mouvement social qui s'est levé partout en France peut nous faire espérer que nous gagnerons, malgré la répression toujours plus violent d'un gouvernement qui n'a plus de boussole !

    Ce meeting, ouvert - et clôturé -par la "fanfare invisible" venue spécialement de Paris avec son répertoire de chansons engagées, a donné la parole alternativement aux représentant.e.s des syndicats (Unef, Solidaires, FO, FSU, unions locales CGT du Havre et d'Harfleur) à ceux des secteurs en lutte dans l'agglomération (Cheminots, travailleurs portuaires, raffinerie Total, CIM, Centrale de Paluel), et aux invité.e.s : François Ruffin, Serge Halimi (très belle intervention du directeur du Monde Diplomatique), Isabelle Attard, qui nous a expliqué le mépris des députés, de droite comme du PS, envers les classes laborieuses, dans toutes les discussions qu'elle a pu avoir en commissions de l'assemblée, Miguel Urban, député européen de Podemos, qui a enflammé la salle, et enfin Gérard Filoche, qui a décortiqué la loi travail en expliquant que la focalisation sur l'article 2, pour importante que soit l'inversion de la hiérarchie des normes, n'était là que pour éventuellement servir de fusible, afin de mieux faire passer le reste de la loi, dont tous les articles sans exception sont porteurs de reculs sociaux inédits.

    Si les trois vidéos ci-dessus (merci à Jean-Luc Nail et à FR3 Normandie pour ses beaux reportages) n'ont pas réussi à vous donner des regrets de ne pas avoir été présent.e, voici en prime quelques photos. Des moments que les 700 personnes présentes n'oublieront, et qu'ils et elles sauront réinvestir dans la lutte.

    Meeting intersyndical du 2 juin : Enthousiasme et combativité ! Magnifique !

    Meeting intersyndical du 2 juin : Enthousiasme et combativité ! Magnifique !

    Meeting intersyndical du 2 juin : Enthousiasme et combativité ! Magnifique !

    Meeting intersyndical du 2 juin : Enthousiasme et combativité ! Magnifique !

    Meeting intersyndical du 2 juin : Enthousiasme et combativité ! Magnifique !

    (crédit photo : Simon Desmarest)

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Le collectif Havrais d'Ensemble ! a décidé de démarrer un cycle de rencontres sur divers sujets d'actualité, plus ou moins brulante, mais qui tous peuvent intéresser les militant.e.s politisé.e.s que vous êtes, toutes et tous qui nous lisent !

    Nous ne voulons pas que ces rencontres soient des "conférences", que nous écoutons sagement, et qui certes apportent souvent beaucoup à notre savoir et notre culture, mais ne nous permettent pas souvent de nous exprimer comme nous le souhaiterions.

    Alors même si nous avons invité des gens qui "ont des choses à dire", leur parole ne sera pas plus belle que la vôtre ! Nous voulons avons tout que chacun apporte ses idées, son vécu, ses solutions, et nous essaierons d'en faire la synthèse.

    La première de ces rencontres aura lieu samedi, Salle Cassin, de 10h à 16h. Elle sera sur le thème :

    Comment lutter contre des « aberrations » qui  minent notre société, contre toute forme de ségrégation, d’exclusion, de racisme, … ?

    Comment répondre aux attaques multiples, insultes, que chacune et chacun peut entendre, subir, constater, que ce soit sur les réseaux sociaux, à la télévision, à l’école, au travail, ...etc. ?

    Certes, certain.e.s nous diront que ce thème n'est pas le principal dans l'actualité sociale de ces derniers jours, mais pendant que nous nous battons contre la loi travail, et contre les méfaits du capitalisme en général, les discriminations de toutes sortes continuent de faire des ravages. Il n'y a qu'à regarder le traitement réservé aux réfugié.e.s, contre lesquel.le.s le gouvernement n'a pas arrêté de porter ses coups (voir la reprise du camp de la Grande Synthe pour mieux le fermer) même lorsqu'il est occupé ailleurs !

    Pour en savoir plus, téléchargez l'invitation ci-dessous :

    Recontre, échange, débats, samedi 4 juin Salle Cassin

    Partager via Gmail

    1 commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires