• Après le 26, en attendant le 14 !Après la marée humaine de jeudi dernier dans les rues du Havre, après les décisions des salarié.e.s de la CIM et de TOTAL de poursuivre la grève et le blocage lds sorties de produits, l'heure n'est pas encore à la résignation !!

    Confrontés à la mobilisation toujours puissante de la rue et des entreprises en grève dans les secteur névralgiques de l'économie, confrontés à la grogne des députés de son propre camp qui lui demandent d'abandonner le 49-3 et de revenir au dialogue social en abandonnant au moins l'article 2 de la loi sur l'inversion des normes, Valls et Hollande ont beau jouer les matamores, ils sont affaiblis.

    Ils comptaient également sur un retournement de situation, escomptant que les blocages et la pénurie de carburant allaient réduire le taux de sympathie de la population envers le mouvement. Il n'en est rien.

    La semaine qui vient sera, sinon décisive, à tout le moins fertile en événement sur notre ville :

    Mardi 31 mai : Nuit Debout à l'hôpital Pierre Janet, de 15h à 23h

    Jeudi 2 juin :

    • 7h15 devant la gare SNCF.
    • manifestation interprofessionnelle à 10h30 devant Franklin,
    • 18h meeting unitaire à Franklin :"Nous sommes la majorité", avec notamment François Ruffin (Merci Patron !) et Gérard Filoche, qu'il n'est plus utile de présenter, Serge Halimi (écrivain et journaliste), Isabelle Attard, députée du Calvados, et Miguel Urban, de Podemos.

    Ici, vous pouvez télécharger le tract intersyndical des unions locales d'appel aux actions du 2 juin, et l'affiche du meeting :

    Après le 26, en attendant le 14 !

    Après le 26, en attendant le 14 !

    Après le 26, en attendant le 14 !

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Parce qu'un bon tract vaut mieux qu'un long discours, voici le tract d'Ensemble ! , pour la journée du 26 mai et les suivantes !

    Valls dégage ! Votre loi on n'en veut pas !

    le 14 juin ce sera une montée nationale à Paris. Soyons des millions à manifester ce jour-là !

    Cerise sur le gâteau, voici un lien vers l'émission de LCP diffusée hier 24 mai, dans laquelle notre porte-parole Clémentine Autain était invitée :

    Valls dégage ! Votre loi on n'en veut pas !

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Cela fait 2 mois que l'intersyndicale, les collectifs Nuit Debout partout en France, les organisations de jeunesse, des associations et des partis politiques sont mobilisés contre la destruction du code du travail.

    Malgré les provocations et la brutalité de la répression policière, le recours au 49.3, la mobilisation, loin de faiblir, s'étend.

    Après les routiers et les cheminots, et bientôt la RATP, ce sont les ouvriers de toutes les raffineries et du terminal pétrolier du Havre qui sont en grève. Plusieurs dépôts de carburant sont également bloqués. Le PDG de Total, aux abois tente le chantage contre la détermination des salariés. Il menace de "réviser sérieusement" ses projets ses projets d'investissements dans les raffineries françaises, au cœur de la contestation contre la loi Travail depuis la semaine dernière. « C'est quelque part une forme de rupture du pacte qui lie à la fois nos employés et notre entreprise », a estimé le PDG. Comme si des grands patrons pouvaient s'estimer liés par un quelconque pacte moral ! Si les raffineurs raffinent encore en France, c'est bien qu'ils y trouvent leur compte.

    Oui, il faut bloquer l'activité économique, faire converger les luttes et les mobilisations pour contraindre le gouvernement à retirer la loi travail, comme en 2006 avec le CPE.

    Le gouvernement et F. Hollande multiplient les provocations pour déstabiliser une opinion publique majoritairement favorable au retrait. M. Sapin déclare que les blocages sont illégitimes, M. El Khomri évoque « la prise d'otage des français » et fait ainsi preuve d'une belle pauvreté langagière en reprenant cette expression à la mode mise à toutes les sauces depuis plusieurs années et qui aurait de quoi faire bondir les personnes qui un jour ou l'autre ont réellement été prises en otage ! M. Valls quant à lui fait évacuer par la force les dépôts bloqués.

    « Ensemble! » dénonce la violence de la police contre les grévistes qui occupaient le dépôt de Fos-sur-mer

    « Ensemble! » condamne la stratégie de tension, les menaces, et les coups de force du gouvernement contre les salarié.e.s en grève et apporte à ces derniers tout son soutien.

    Nous voulons un code du travail protecteur des droits des salarié.e.s : c'est tout le contraire de l'inversion des normes proposée dans un texte parrainé par le Medef.

    La meilleure réponse au mépris et à la fuite en avant du gouvernement c'est une montée en puissance, sur la durée, des manifestations du 26 mai, du 14 juin, le soutien aux grèves en cours, l'extension, la généralisation de la grève.

    Ce gouvernement est minoritaire. Il doit retirer sa loi ou être renversé.

    L'heure est à la construction d'une alternative de gauche à la politique libérale du gouvernement.

    Le 26 mai, aura lieu une nouvelle journée d'action nationale intersyndicale. Vous pouvez télécharger ci-dessous le tract intersyndical des unions départementales de Seine-Maritime :

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Parrainages républicains contre OQTFHier, Vendredi 13 mai, ont eu lieu à la Mairie de Gonfreville-l'Orcher, en présence de citoyennes et citoyens venu.e.s témoigner leur soutien, d'élus, de représentants du monde associatif et syndical, les parrainages républicains de la famille Batchuluun, menacée d'une obligation à quitter le territoire français malgré leur présence en France depuis 2006 et la naissance en France de deux des filles, et de Alpha Boubacar Barry, jeune mineur d'origine Guinéenne déclaré majeur à la suite d'un test osseux sans aucune valeur scientifique.

    C’est Jean-Paul Lecoq, maire et conseiller départemental, qui a dirigé la première cérémonie concernant Shinejil Sanjmyatav, née en 1978 en Mongolie et résidant depuis plus de dix ans en France, ainsi que ses filles Oyunerdene, Emujin et Enkh-Otgon Batchuluun actuellement scolarisées au Havre. Jacques Le Cronc, co-président de l’Association Havraise de Solidarité et d’Échanges avec Tous les Immigrés (AHSETI), et Claudine Bultez-Lecomte, présidente du comité havrais de Femmes Solidaires, sont devenus leur parrain et marraine.

    Alban Bruneau, adjoint au maire, a ensuite procédé au parrainage de Alpha Boubacar Barry, né en 1999 en Guinée. René Bodineau, président de la section havraise de la Ligue des Droits de l’Homme, et Claude Hénon, correspondante nationale du Réseau Education Sans Frontières sont ses parrain et marraine.

    Parallèlement à cette cérémonie, et parce que la menace plane toujours sur la famille Batchuluun, Francis Lecomte, co-président de la FASTI, va envoyer une lettre à la sous-préfète et au sous-préfet en leur demandant l'abrogation des arrêtés d'OQTF, et la délivrance d'un permis de séjour Vie Privée et Familiale.

    Cette lettre a été signée par :

    • RESF Le Havre
    • AHSETI (ASTI du Havre)
    • Comité du Havre de Femmes Solidaires
    • Section LDH du Havre
    • Parents d'Elèves FCPE du Havre et de sa région
    • Intersyndicale des enseignants du Havre : FSU / Sud Education / CGT Educ'Action / SGEN
    • Les enseignants et le personnels du Lycée Porte Océane
    • Les enseignants des écoles maternelle République et primaire Maréchal Joffre
    • Les élèves du Lycée Porte Océane
    • Monsieur Jean-Paul LECOQ, Maire de Gonfreville et Conseiller Départemental
    • Monsieur Gilles HOUDOUIN, Conseiller Régional
    • Monsieur Christophe ARGENTIN, Maire de Rouelles
    • Madame Valérie AUZOU, Conseillère municipale du Havre et Adjointe au Maire de Rouelles
    • Monsieur Gérald MANIABLE, Conseiller municipal du Havre
    • Monsieur Alexis DECK, Conseiller municipal du Havre
    • Madame Nathalie NAIL, Conseillère municipale du Havre

     

    De même de nombreux et nombreuses enseignants et enseignantes des écoles et du Lycée fréquentés par les trois sœurs Batchuluun ont écrit des lettres attestant de leur sérieux et de leur assiduité dans leur scolarité.

    Nous devons rester vigilants car dès lundi, la famille peut être obligée de quitter le territoire, ce qui serait la mise en œuvre d'une décision parfaitement inique et inhumaine. Nous espérons que les autorités sauront abandonner alors qu'il en est encore temps.

    Parrainages républicains contre OQTF

    Parrainages républicains contre OQTF

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • En prolongement de la chaîne humaine du 3 mai au Havre (voir premier article sur ce blog), où à l’appel du Réseau Education Sans Frontières (RESF), de l’AHSETI, de la FSU…, 300 personnes (parmi lesquelles Jean-Paul Lecoq, maire et conseiller départemental), ont manifesté leur solidarité avec deux jeunes étrangers en danger, la Ville de Gonfreville l’Orcher a décidé d’apporter son soutien à une famille d'origine mongole et à un jeune mineur isolé d'origine guinéenne.

    Pour leur venir en aide, un parrainage républicain est donc organisé le VENDREDI 13 MAI, à 17h, dans la salle des mariages de la mairie de Gonfreville l’Orcher
    .
     Les parrains seront :
     
    • l'Association Havraise de Solidarité et d’Échanges avec Tous les Immigrés (AHSETI) et le comité Femmes Solidaires pour la famille d'origine Mongole.
    • la Ligue des Droit de l'Homme et RESF pour le jeune d'origine Guinéenne.

    Par cet acte, les parrains et marraines s'engagent solennellement à témoigner de la situation des personnes qu'ils ou elles parrainent et à les aider dans leurs démarches afin de demeurer de plein droit et selon leur volonté sur le sol de la République Française.

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires